03 novembre 2017 - Actualisé 20 août 2019

British Longhair

British longhair

Vous êtes à la recherche d'un chat à poils longs qui s'adapte à la vie en intérieur ? Nous avons trouvé le chat parfait pour vous ! Le British Longhair, souvent nommé Highlander est la variante à poil mi-longs du British shorthair ! Ils ont tous deux un caractère agréable et équilibré et n’ont pas souvent besoin de se dépenser.

L'histoire du British longhair est étroitement liée à celle du British shorthair. Les deux races correspondent au même standard de race, cependant, le British longhair se différencie par son pelage long et doux.

Caractère du British longhair

Le British longhair réunit les caractéristiques principales du British shorthair et du Persan. Ce sont des animaux calmes, au caractère équilibré et ils s'avèrent parfaits pour rester en intérieur. Comme la plupart des chats, ils aiment avoir de l'attention, un contact étroit avec leur maître et des moments réguliers de caresses et de jeux.

Il est en effet important de prendre le temps de jouer avec les animaux qui vivent en intérieur. Bien entendu, même les chats faisant des allées et venues en extérieur aiment jouer avec leur maître. Le British longhair est considéré comme un chat particulièrement intelligent qui aime être stimulé. Proposez-lui divers jouets pour chat et des possibilités de jeu, comme la classique souris, les balles ou encore les jeux d’intelligence ! Oui, ces jeux sont aujourd’hui proposés pour les chats ! Essayez-les, votre chat va adorer !

Le préjugé selon lequel les chats ne peuvent pas être éduqués est à moitié vrai. Certes, les chats ne se laissent pas dresser comme les chiens, mais ils apprennent très vite. C'est pourquoi il importe d’être cohérent dans l’éducation de votre chat. Par exemple, ne laissez pas votre chat mendier à table. Ceci est tout particulièrement valable pour les chats de race, qui passent une grande partie de leur journée en intérieur, qui font moins d'exercice et ont tendance à être en surpoids.

British Longhair chaton

Aspect du British longhair

Comme leurs cousins à poil court, les Highlander ont un corps robuste, qui ne doit pas paraître gros, mais musclé. Les pattes plutôt courtes du British longhair, son poitrail large et fort, son crâne rond et son museau court sont en parfaite harmonie avec le reste du corps. Contrairement à un grand nombre d'autres chats à poils longs, leur museau est court et large, avec un découpage léger au niveau des yeux. Comme chez le British shorthair, les oreilles du British longhair sont petites et rondes. Ses gros yeux foncés et son pelage lui donnent l'aspect d'un ours en peluche. Les femelles pèsent entre 4 et 6 kilos et les mâles jusqu'à 8 kilos. Le British shorthair est plutôt compact, en comparaison avec les chats de grand gabarit tels que le Maine Coon.

Ce qui caractérise le mieux la race British longhair, c’est ce pelage mi-long et épais. Les Highlander ont hérité cette fourrure de leurs ancêtres Persans, qui ont d’ailleurs été croisés avec des British shorthair. Ce pelage long est donc apparu d'abord par hasard et les British shorthair à poils longs ont été conservés comme animaux de compagnie « dérivés », non souhaités et exclus de l'élevage. Effectivement, presque toutes les grandes associations refusent encore aujourd'hui de reconnaître le British longhair en tant que race à part entière. Beaucoup de chats à poils courts portent le gène récessif du poil long. C'est pourquoi il peut arriver encore aujourd'hui que des animaux à poil long naissent, même si les parents ont des poils courts.

La fourrure du British longhair n'est pas aussi longue que celle du Persan, elle est qualifiée de « mi-longue ». Un sous-poil particulièrement dense nous donne l’impression que les poils se dressent sur le corps, ce qui rend cet effet pelucheux.

Étant donné que le British longhair a des liens de parenté étroits avec le British shorthair, leurs couleurs et leurs caractéristiques sont similaires. Parmi les 300 variantes de couleurs, il y en a pour tous les goûts ! Les animaux de couleur argentée sont particulièrement appréciés.

Histoire du British longhair

Les British longhair sont nés du croisement entre le British shorthair et le Persan. À l'origine, ces croisements ont été effectués pour accroître le pool génétique des British shorthair qui, suite à la Première Guerre mondiale, commençait à s’amenuiser. Le gène du poil long est un gène récessif, il est donc porté dans le pool de la race de manière cachée. Parfois ces animaux à poils longs n'apparaissent qu'après plusieurs générations. Ce fut d’ailleurs le cas chez les British shorthair. Le standard de la race des British shorthair exigeait en effet des poils courts. Les chats à poil long ont donc été en premier lieu exclus de l'élevage et ont été donnés castrés en tant qu’animaux de compagnie. Beaucoup de chats à poils courts portent en eux le gène récessif du poil long, c’est pourquoi il est encore possible que des animaux à poil long apparaissent au sein d’un élevage de British shorthair.

Depuis, le British longhair a été reconnu par certaines associations d'élevage en tant que race à part entière. Le standard de race correspond à celui du British shorthair, les deux races se distinguent uniquement par la longueur de leur pelage. Selon l'élevage, la taille et le pelage du British longhair varient. Certains éleveurs attachent beaucoup d'importance aux animaux de grand gabarit, alors que d'autres recherchent des chats plutôt de taille moyenne.

Couleurs de robe

Tout comme chez le British shorthair, il existe chez le Highlander des chats unicolores et particolores. Leurs nuances de couleur vont du noir classique et brun (chocolat), à ce qu'on appelle les « dilutions » (bleu, lilas, fauve et crème) en passant par le cannelle et le roux. Les chats noirs, blancs et tricolores s’apparentent souvent aux chats domestiques à poils longs. Les chats que l'on désigne comme « shaded » présentent une couleur précise à la pointe du poil uniquement. Elle ne doit donc pas être considérée comme une nuance, mais comme un très bel effet !

Voici un résumé des variantes de couleurs de robe les plus importantes parmi les 300 recensées :

  • Colorpoint : seules les pointes (visage, oreilles, pattes, queue et parties génitales chez les mâles) sont teintées des couleurs de base.
  • Chinchilla : les British shorthair chinchilla présentent une couleur de robe très intéressante : un huitième du pelage est teinté d’une des couleurs foncées de base, le reste est argenté.
  • Tabby : « tabby » signifie tigré. Selon l’aspect de la teinte, les British shorthair tabby peuvent être « mackerel », « classic », « blotched », « spotted » ou « ticked ».
  • Tortie : désigne un British longhair tricolore, aussi appelé « écaille de tortue ». Les British longhair tortie sont presque toujours des femelles, en raison des dispositions génétiques.
  • Torbie : ces chats présentent une combinaison de couleurs issue du tortie et du tabby.
  • Bicolore : chaque couleur est mélangée au blanc : selon chaque proportion de couleur, il peut s’agir d’un « arlequin » avec seulement 1/6 de robe de couleur, d’un « van » avec une grande part de blanc ou d’un « bicolore » avec la même proportion blanc/couleur.
chatons British Longhair

Soins du British longhair

Un pelage long nécessite plus de soins qu'un pelage court. Pour éviter les boules de poils et les nœuds au niveau du sous-poil, il suffit souvent d'utiliser une brosse pour chat une fois par semaine, et plus fréquemment pour les animaux en pleine mue ou ayant un poil encore plus long.

Afin d’éviter toute formation de nœuds, il faudrait habituer son chat à la brosse et au peigne dès le plus jeune âge. Il existe toutes sortes de produits pour le toilettage et l'hygiène du chat sur le marché, c’est donc à vous de choisir ce qui conviendra le mieux à votre chat. Commencez avec une brosse particulièrement douce qui ne tire pas le pelage fin et n’entraîne pas de blessure au niveau de la peau. Donnez-lui une petite friandise après chaque séance de soins. Lorsque les moments de toilette ne posent plus de problème pour vous et votre le chat, vous pouvez choisir, selon les besoins, des brosses et des peignes plus efficaces.

Fidèles à leur image d’animaux très propres, les chats soignent leur pelage eux-mêmes. La langue du chat dotée de papilles cornées est finalement l’instrument le plus efficace pour les soins. Cela signifie donc que ces chats avalent une quantité de poils non négligeable lors de la toilette. Afin de favoriser l’élimination naturelle de ces poils, en plus de sa nourriture pour chat habituelle, vous pouvez lui donner de l’herbe à chat ou des friandises spécifiques. Veillez également lors de l’achat de friandises pour chat à ce qu’elles présentent une composition de qualité, idéalement sans sucre ni sous-produits d’origine végétale.

Bien-être et santé

Les Highlander sont dans l’ensemble des chats qui ne sont pas compliqués, toutefois, ils ont tendance à développer des maladies identiques à celles de leurs cousins à poils courts. Comme pour le British longhair, le surpoids est une menace pour cet animal vivant essentiellement en intérieur. La meilleure solution est de lui proposer un exercice régulier. Agitez une petite canne à pêche pour chat et profitez de moments de jeu avec votre compagnon !

Le British longhair souffre très souvent de polykystose rénale de type dominant. Cette maladie héréditaire est fréquente chez le British shorthair et le Persan et touche donc également le British longhair, qui résulte du croisement entre ces deux races. Les kystes rénaux se développent très tôt, même dès leur plus jeune âge, et peuvent être détectés très facilement par ultrason.

Le British longhair développe aussi de façon plus fréquente une affection du muscle cardiaque nommée cardiomyopathie hypertrophique (CMH). Une échographie cardiaque régulière des animaux d’élevage est le meilleur moyen de déceler la maladie suffisamment tôt afin d’écarter les animaux touchés. Une cardiomyopathie hypertrophique ne se soigne pas, mais un diagnostic précoce permet des possibilités de traitement qui allongeront l’espérance de vie de votre animal.

Alimentation du British longhair

Le British longhair a des besoins alimentaires qui ne diffèrent pas de ceux des autres races de chat. Il a besoin d’une nourriture de base humide ou sèche de grande qualité, avec une proportion en viande et en protéines élevée et d’eau fraîche à disposition. Les substances végétales ou même les sous-produits ne devraient se positionner que tout à la fin de la liste des ingrédients.

Pour faciliter l’élimination de boules de poil avalées, vous pouvez habituer votre British longhair à des compléments alimentaires qui ont des effets bénéfiques. La nourriture sèche pour animaux à poils longs ou les friandises qui favorisent la mue et facilitent l’élimination naturelle des boules de poils. L’herbe à chat est aussi une bonne alternative pour les animaux qui ne sortent pas à l’extérieur.

Si votre vétérinaire a détecté une prédisposition à la CMH ou aux kystes rénaux, vous pouvez adapter le régime alimentaire de votre chat en conséquence. N’hésitez pas à lui demander de vous donner des conseils concrets !

British Longhair

Élevage de la race

Le British longhair fait partie d’un élevage encore relativement jeune et qui n’est pas encore reconnu par toutes les associations d’élevage. Cependant, celles qui reconnaissent le British longhair autorisent l’accouplement avec le British shorthair.

Les British longhair présentent souvent des différences en termes de taille, de poids, et de longueur de poils. Chaque éleveur a des priorités différentes et accorde de l’importance à un type différent. Une race vraiment homogène apparaît souvent après plusieurs années de travail et d’élevage ciblé.

Comment trouver le bon éleveur ?

Les maladies héréditaires du British longhair montrent à quel point il est important de choisir un élevage sérieux. La CMH tout comme les kystes rénaux sont héréditaires. De plus, la polykystose rénale est une maladie à transmission dominante. Cela signifie qu’un chat souffrant de kystes la transmettra toujours à ses petits.

La santé des animaux et de leurs petits tient à cœur à un éleveur sérieux. Il assure donc un suivi régulier et un check-up pour les maladies héréditaires fréquentes. Il devrait donc être en mesure de vous présenter les documents de dépistage des parents.

Ne faites jamais confiance à des éleveurs non professionnels qui proposent des « chats de race à bon prix et sans aucun papier ». Sans le contrôle d’une association d’élevage, on se retrouve trop souvent avec des accouplements défavorables, qui ne font qu’accroître le risque de maladies héréditaires de manière excessive. L’élevage est une activité coûteuse et chronophage. Les éleveurs professionnels proposent des conditions favorables et n’hésitent pas à acheter une alimentation de bonne qualité, à faire des vaccins, des dépistages préliminaires et donnent du temps aux mères entre les gestations.

Cependant, les chats de race sont chers, il faut y mettre le prix si vous souhaitez faire l’acquisition d’un chat qui soit non seulement un plaisir pour les yeux, mais aussi suffisamment socialisé et en bonne santé.

Vous trouverez aussi comme alternative des associations de protection des animaux et des foyers pour animaux. Là-bas, de nombreux chats à poils courts et longs de tout âge n’attendent qu’une chose : un nouveau foyer !

Nous vous souhaitons une formidable vie avec votre adorable British longhair !

Articles les plus lus

Bengal

Le Bengal est un chat unique, qui peut réellement être qualifié de félin domestique. Pourtant, les éleveurs de la race misent sur les gènes communs que partage le chat Bengal avec les chats sauvages.

Maine Coon

Le Maine Coon fait actuellement partie des races de chat les plus appréciées dans le monde entier. Le Maine Coon naturel, robuste et à l’excellent caractère ne plait pas par hasard !

Australian Mist

L'Australian Mist, qui était par le passé appelé Spotted Mist, est la seule race de chats du continent australien. Cette race descend du Sacré de Birmanie, de l'Abyssin et du chat domestique. Cet animal doux et affectueux est un parfait chat d'intérieur. L'Australian Mist, littéralement « brume australienne », doit son nom au motif particulier de son pelage, qui semble recouvert d’un léger brouillard.