Persan

chat Persan

Le Persan, aussi doux qu’une peluche, fait partie des races de chat les plus populaires. Ce chat appelé Gorbe-ye irāni, « chat iranien » en Iran, l’actuelle Perse, fait partie des races de chat les plus anciennes. Cependant, les chats Persans tels que nous les connaissons aujourd’hui ne sont plus originaires d’Orient.

Sur votre boutique zooplus, retrouvez des aliments spécifiques, destinés à répondre aux besoins nutritionnels particuliers des chats Persans.

Apparence du Persan

Son poil long et fin et son épais sous-poil comptent parmi les caractéristiques de la race Persan. Pourtant, tous les chats à la robe longue ne sont pas des Persans. Pour se conformer au standard de la race, les chats doivent présenter bien plus de caractéristiques physiques !

  • Un chat trapu

L’apparence du Persan a été influencée par trois élevages, qui ont établi des priorités différentes concernant les caractéristiques physiques de leurs chats. En règle générale, un chat Persan doit être moyen voire grand. Les mâles pèsent jusqu’à sept kilos, tandis que les femelles pèsent jusqu’à six kilos. Le corps des Persans repose sur des pattes courtes et trapues et il est souhaitable de voir de fines touffes de poils entre leurs orteils.

  • Ses traits caractéristiques

Outre son poil long, la tête du Persan représente aussi une caractéristique typique de la race. Le crâne est rond et large, les oreilles présentent également une forme ronde, idéalement avec des touffes de poils sur les extrémités. Le museau des chats Persans soit être très court, avec un chanfrein qui se trouve entre les yeux. Le fameux « stop » ne doit être placé ni au-dessus des paupières supérieures ni en-dessous des paupières inférieures. Ce détail confère au Persan son apparence typique. Pourtant, certains éleveurs privilégient l’ancien standard de la race, au long museau, qui ne correspond plus au standard actuel du Persan.

  • Couleurs de robe du Persan

Le chat Persan peut présenter presque toutes les couleurs de robe. Les félins unicolores peuvent être :

noirs

blancs

roux

bleus

bruns (« chocolate »)

gris tourterelle (« lilac »)

crème

On retrouve également des Persans bicolores et tricolores (« écaille de tortue ») qui sont tout aussi appréciés que les Persans exotiques comme le « smoke ». La robe des du Persan exotique « smoke » est en grande partie colorée, alors que les racines du poil restent blanc argenté. Si seules les pointes des poils sont colorées et qu’une grande partie de la robe est gris argenté, il s’agit alors d’une variante de couleur, nommée « shaded ».

  • Le Persan et ses cousins

Le Persan partage un standard de race commun avec la race de chat Exotic shorthair et la race  Colourpoint. Les différences s’inscrivent seulement au niveau de la longueur, de la texture et de la couleur du pelage.

C’est ainsi qu’en 1933, la race Exotic shorhair fut reconnue dans une association d’élevage de chats à l’échelle européenne. La stature et le caractère de l’Exotic shorthair sont similaires au Persan. Cependant, l’Exotic shorthair présente un pelage court, ressemblant à celui d’un ours en peluche.

Le Colourpoint, surnommé « Persan à masque » ou « Himalayen » est issu du croisement entre le Siam et le Persan. Ces animaux répondent aux exigences du standard de race du Persan, mais présentent la couleur « point » du Siam. Chaque couleur de robe point peut alors apparaître chez ces chats. Les robes de couleur noir et roux, leurs dilutions « blue » et « creme », ainsi que « chocolate » et « cinnamon » et leurs dilutions « lilac » et « fawn » sont les plus fréquemment rencontrées.

Caractère du Persan

  • Un véritable chat d'appartement

Les Persans sont des chats très calmes qui, par leur faible besoin en termes de dépense physique, sont de parfaits chats d’appartement. Le caractère du Persan a fait de ce chat l’un des préférés des français. Les Persans sont des chats particulièrement affectueux qui adorent faire des câlins à leur maître.

Cependant, même si les Persans sont considérés comme étant des chats au caractère très équilibré, ils restent des prédateurs dans leur for intérieur. Si votre Persan est très calme et se montre plutôt paresseux lorsqu’il s’agit de jouer, vous devez tout de même lui offrir la possibilité de s’amuser, de grimper et de chasser. Agrémenter son intérieur avec des accessoires pour chat est une condition sine qua non pour maintenir votre chat Persan en forme !

  •  Les besoins du Persan

Un arbre à chat par exemple, devrait se retrouver dans tous les foyers de chats, même si vos félins ne sont pas des grimpeurs en herbe ! Tous les chats ressentent le besoin naturel de gratter. Nos adorables boules de poils utilisent ainsi des grattoirs pour faire leurs griffes. En laissant des traces de griffes, les chats marquent leur territoire et déposent une odeur qu’ils considèrent rassurante, grâce aux glandes qui se situent au niveau de leurs pattes. Cette odeur est indétectable pour nous, êtres humains. Sans arbre à chat, tronc à griffer ou griffoir, même le chat le plus patient finira par se défouler sur le coin de votre canapé et sur vos meubles...

Un arbre à chat offre bien plus de possibilités à votre chat que de gratter. Il permet à votre Persan de grimper et d’observer ce qu’il se passe dans son environnement, depuis la plateforme la plus haute de l’arbre à chat. Justement, les chats calmes adorent observer le monde d’en haut ! Sur votre boutique zooplus, retrouvez également des tapis de fenêtre qui remplissent la même fonction. Ils sont à disposer contre une fenêtre sécurisée, au-dessus d’un radiateur par exemple, afin de permettre à votre petit chat Persan d’observer le monde qui l’entoure, bercé par une douce chaleur.

Histoire du Persan

On a longtemps supposé que le Persan était un descendant des chats à poil long d’Orient. Au 17ème siècle, les premiers chats à poil long ont été introduits pour la première fois en Europe. Ces chats de Perse auraient marqué le début de l’élevage du Persan. Les Persans d’aujourd’hui ne présentent plus vraiment de points communs avec les Persans d’autrefois.

Des découvertes scientifiques récentes ont finalement révélé que les ancêtres du Persan tel qu’on le connaît aujourd’hui seraient originaires de Russie. Une analyse génétique a démontré qu’il est bien le descendant d’un chat domestique russe à poil long, et qu’il n’y a aucun lien de parenté avec la lignée des chats asiatiques.

La désignation « Persan » s’est établie avec la fondation de la première association d’élevage au début du 20ème siècle. Jusque-là, on employait essentiellement l’expression « Angora » pour les chats à poil long. Depuis, le standard de l’élevage du Persan actuel a connu plusieurs évolutions. Au fil du temps, on a attaché plus d’importance à un front plus rond et à un crâne plus court. De plus, le pelage du Persan est devenu de plus en plus abondant en raison d’un sous-poil plus fourni, lui donnant davantage l’aspect d’une peluche. Le seul inconvénient de la race réside en le fait que de nombreux élevages de masse ont vu le jour, surtout aux Etats-Unis, afin de répondre à la popularité croissante du Persan. Ces élevages extrêmes n’ont pas prêté attention à la fragilité de la santé du Persan. Au contraire, ils ont préféré continuer d’accorder une grande importance à l’apparence des chats de la race : un nez retroussé et des yeux larmoyants. Leur tendance à développer des inflammations au niveau du nez et de la gorge, de même que leurs problèmes de préhension de la nourriture et leurs problèmes respiratoires fréquents ont rendu les chats Persans célèbres pour leur élevage extrême, parfois qualifié d’élevage cruel.

Soins et alimentation 

Prendre soin du Persan

  • Le pelage du Persan

Même si le pelage soyeux du Persan séduit par son aspect majestueux, il ne faut jamais oublier que les chats à poil long ont besoin d’énormément de soins ! Pour éviter que leurs poils ne s’emmêlent, les Persans doivent être soigneusement brossés, dans l’idéal quotidiennement, à l’aide d’une brosse ou un peigne pour chat. Si le pelage du Persan est très emmêlé, adressez-vous à votre vétérinaire. Le pelage de votre chat doit être rasé pour cause de nœuds ? N'ayez crainte, celui-ci repousse très rapidement ! Pendant la période de mue du Persan, ce chat pert une quantité impressionnante de poils, malgré un brossage régulier et consciencieux. De la pâte au malt et de l’herbe à chat peuvent alors favoriser une élimination naturelle des poils avalés et prévenir des occlusions en nettoyant l’estomac de votre compagnon Persan.

  • Les yeux larmoyants du Persan

Présentant un nez court et aplati, les Persans ont souvent besoin de l’aide de leur maître pour nettoyer leurs yeux et la zone du nez. En général, un chiffon humide suffit. Les produits à base de camomille ou d’autres produits parfumés risqueraient d’irriter la zone oculaire.

Pour en savoir plus à ce sujet, consultez l’article du Magazine : « Nettoyer les yeux et les oreilles du chat ».

Bien nourrir son Persan

  • Boîtes ou croquettes pour Persan ?

Le visage plat des Persans leur pose également problème lors des repas. Ils attrapent essentiellement leur nourriture avec leur langue. Pour des Persans, une alimentation adaptée, spécifique à la race Persan, à la consistance similaire à celle de la bouillie est donc souvent plus facile à consommer que de gros morceaux de viande. Lors du choix de l’alimentation du Persan, la qualité doit être le maître-mot : plus la nourriture sera de bonne qualité, mieux ce sera pour sa santé. Ayant des besoins nutritionnels élevés en protéines, la viande devrait donc représenter l’ingrédient principal du régime de votre félin. Il faut, en principe, privilégier la nourriture humide aux croquettes, non seulement en raison de sa composition qui est généralement meilleure, mais aussi en raison de son taux d’humidité plus élevé. Nos chats sont, par nature, des « animaux du désert ». Ils boivent peu et couvrent leurs besoins en eau par la nourriture qu’ils consomment.

Consultez également le guide de votre Magazine : « Nourriture pour chat : boîtes VS croquettes ».

Santé du chat Persan

En 1999, différents experts ont rédigé un avis consultatif à ce sujet. Le document de 148 pages aborde chacune des formes d’élevage du chien, du chat, du lapin et des oiseaux ainsi que leurs conséquences sur la santé des animaux. Cet avis consultatif met également l’accent sur l’élevage des chats sans poils, sans queue, présentant une brachyurie (raccourcissement de la queue), présentant des oreilles repliées vers l’avant ou vers l’arrière, mais également sur la surdité (apparue au sein des élevages de chat exclusivement blancs), le nanisme, la brachycéphalie, relevée chez les Persans (« brakhus » = court et « kephalê » = la tête), une variation de la forme de la tête due à un nez retroussé. Même si la santé des chats d’élevage devrait figurer au premier plan, il n’existe à ce jour aucun décret mentionnant des interdictions claires en France et au niveau Européen.

  • Maladies du Persan

Malgré la triste histoire de leur élevage de masse, les Persans sont des chats qui, avec une alimentation saine et des soins réguliers, ne présentent pas de problèmes de santé particuliers. Bien entendu, il existe des exceptions. En effet, les chats de la race ont tendance à être sujets à différentes maladies, dont les suivantes :

la polykystose rénale

l’atrophie progressive de la rétine, une déformation de la rétine qui peut entraîner une cécité complète

la cardiomyopathie hypertrophique, une affectation du myocarde

Ces maladies héréditaires prouvent l’importance d’un élevage responsable. Les éleveurs professionnels font examiner leurs chats reproducteurs et leurs descendants régulièrement et suffisamment tôt dans le but de détecter d’éventuelles maladies héréditaires. Tout animal malade est ainsi écarté de l’élevage.

Cela est particulièrement valable pour la polykystose rénale. Les symptômes de cette maladie héréditaire apparaissent en général à un âge avancé, et entre temps, de nombreux animaux d’élevage ont surement déjà transmis le gène responsable de la maladie à leur descendance... Heureusement, un examen par ultrasons peut détecter cette maladie à partir de la dixième semaine. Les éleveurs sérieux peuvent donc exclure très tôt les Persans malades de l’élevage. Cette maladie étant héréditaire, elle sera automatiquement transmise à la descendance des animaux qui en souffrent.

L’échographie cardiaque est la méthode privilégiée lorsqu’il s’agit de diagnostiquer une cardiomyopathie hypertrophique. Certes, la cardiomyopathie hypertrophique ne peut pas être soignée, mais un diagnostic précoce offre des possibilités de traitement, permettant de prolonger l’espérance de vie des chats atteints.

Elevage de Persans

Les chats d’élevage devraient être régulièrement examinés par un vétérinaire, afin de diagnostiquer toute maladie héréditaire. Si vous achetez votre chat chez un éleveur, les résultats d’examens médicaux des parents peuvent vous être fournis. Essayez d’éviter les éleveurs peu professionnels qui proposent des « chats de race sans papiers » à prix avantageux. En règle générale, ils attachent peu d’importance aux soins de santé, au bien-être de l’animal et à sa bonne alimentation. Ce manque de suivi et d’attention peut engendrer de lourds frais à votre charge, si votre chat développe certaines maladies.

L’éleveur de votre choix devrait donc être membre d’une association d’élevage qui contrôle régulièrement les conditions de vie des chats. Naturellement, cela représente un certain coût. Un Persan peut coûter jusqu’à 800 euros, et pour des animaux d’élevage, vous devrez souvent débourser jusqu’à 1500 euros. Certes, ces sommes sont importantes, mais gardez à l’esprit que vous investissez aussi votre argent dans l’engagement et l’expérience des éleveurs. Vous payez également pour le temps que votre chat aura passé aux côtés de sa mère et de ses frères et sœurs pour apprendre les bases, avant qu’il n’intègre votre foyer, à partir de sa 12ème semaine.

Ce n’est pas pour rien que le Persan est encore aujourd’hui l’une des races de chat les plus appréciées d’Europe. Persan exotique, Persan Angora, Persan Chinchilla, tous les chats de race Persan sont particulièrement appréciées. En choisissant le bon éleveur, en prodiguant des soins spécifiques et en offrant une nourriture saine et équilibrée à votre Persan, vous remplissez toutes les conditions pour que votre Persan soit en parfaite santé.

Nous vous souhaitons de très agréables moments en compagnie de votre Persan !

Articles les plus lus

Bengal

Le Bengal est un chat unique, qui peut réellement être qualifié de félin domestique. Pourtant, les éleveurs de la race misent sur les gènes communs que partage le chat Bengal avec les chats sauvages.

Maine Coon

Le Maine Coon fait actuellement partie des races de chat les plus appréciées dans le monde entier. Le Maine Coon naturel, robuste et à l’excellent caractère ne plait pas par hasard !

British Shorthair

Pour les amoureux des chats, difficile de résister à la robe pelucheuse et aux grands yeux du British Shorthair. Sans parler de sa douceur et de son caractère si adorable !