Snowshoe

chat snowshoe couché sur le tapis

Un chat sensible pour maîtres expérimentés

Le Snowshoe est originaire des États-Unis, et il est encore très peu représenté en France. Mais, grâce à son apparence intéressante et à son caractère unique, il a également de nombreux amateurs chez nous. Une portée de chatons Snowshoes est toujours pleine de belles surprises : les jeunes chats sont blancs à leur naissance, et ne révèlent leurs différentes couleurs que plus tard durant leur développement. Les premières couleurs commencent à être visible environ dix jours après la naissance des chatons.

Apparence du Snowshoe : un Siamois à chaussettes blanches

Le Snowshoe est un chat de taille moyenne, massif, et à la stature à la fois élancée et puissante, ce qu'elle doit à ses ancêtres Siamois. Son cou est de longueur moyenne, ses muscles sont forts, son dos est légèrement courbé. Le Snowshoe est une version plus grande et plus lourde du chat Siamois. La tête de ce beau chat est triangulaire. Ses oreilles sont grandes et pointues, et ses yeux en forme d’amande ou de noix sont d'un bleu captivant. Son visage caractéristique se distingue par son « V » inversé blanc et ses pommettes saillantes. La base de sa queue est épaisse, puis elle se rétrécit vers l'extrémité, ce qui souligne l’apparence élégante de cet animal. Les pattes du Snowshoe sont droites et de taille moyenne à longue.

Les « après-ski » blancs sur ses pattes, auxquels il doit son nom, sont moins prononcés sur les pattes antérieures que sur les pattes postérieures. La couleur de son pelage est identique à celle de ses ancêtres Siamois. Les couleurs les plus populaires auprès des amateurs de Snowshoe sont seal et bleu. Le Snowshoe est un chat à poil court, à taches blanches, et sa robe est près du corps. Les chats points sont des chats dont le pelage est majoritairement clair, mais dont les régions du corps les plus froides, les « points », tels que le visage, les oreilles, les pattes, la queue (et le scrotum) sont de couleur plus foncée. Comme le Siamois, le Snowshoe existe dans les couleurs rouge, crème, seal, bleu, chocolat, lilas, tabby, fauve, cinnamon et écaille de tortue. Les femelles Snowshoes pèsent de 2,5 à 5 kg, tandis que les mâles pèsent de 4 à 6 kg.

Caractère du Snowshoe : besoin de calme et de bonne compagnie

Le Snowshoe a confiance en lui, il est audacieux, curieux, intelligent et indépendant. Deux cœurs semblent battre dans sa poitrine. D'un côté, il est très sensible et a un grand besoin de calme. Mais d'un autre côté, il n'aime pas être seul. Le Snowshoe est très liée aux humains par nature. Mais il apprécie également la présence de ses congénères. L'idéal serait donc que vous ayez un autre chat si vous adoptez un Snowshoe.

En outre, le Snowshoe s'entend généralement bien avec les chiens. Comme il est très joueur, il est également adapté à la vie avec des enfants. Les jeunes enfants risquent cependant de déranger le chat lorsqu'il a besoin de calme. Par conséquent, il vaut mieux éviter cette configuration. Ce chat doux et sensible n'aime pas l'agitation, et surtout pas les environnements bruyants. Le Snowshoe a de nombreuses facettes qui rendent la vie à ses côtés excitante et surtout très agréable. Les traits de caractères de ses ancêtres sont réunis chez lui dans un mélange unique : il possède la curiosité et le tempérament du Siamois, ainsi que la sérénité et le calme de l'American Shorthair. En tant que propriétaire potentiel, il très important que vous teniez compte des besoins du Snowshoe, afin que vous puissiez tous les deux profiter de vos moments ensemble et que votre chat puisse mener une vie qui correspond à sa nature. Le Snowshoe est presque comme une personne très sensible.

Il se sentira donc probablement plus à l'aise avec un propriétaire qui apprécie le calme autant que lui. Même si c'est un chat calme, il est également très bavard. Comme il a une voix douce, ses miaulements sont considérés comme agréables. Le maître d’un Snowshoe doit faire preuve de beaucoup d'empathie, et apprendre à sentir lorsque l'agitation de l'environnement devient trop importante pour le chat, afin de s'adapter à sa sensibilité et à ses besoins. Donnez à votre chat la possibilité de se retirer dans son coin lorsqu'il y a trop de stimuli externes pour lui.

Mais le maître du Snowshoe doit également lui faire de nombreuses propositions de jeux et lui tenir compagnie. Vous pourrez mettre sa curiosité et son intelligence au défi grâce à des jeux de réflexion. En outre, le Snowshoe doit avoir l'occasion de chasser ; il est bon chasseur et aime cette activité. Il aime également l'escalade. Quand il n'est pas en train de chasser, de jouer ou de grimper (et parfois même encore pendant ces activités), le Snowshoe dégage une digne tranquillité qui se transmet aux humains qui sont à ses côtés.

Histoire et élevage : un cadeau de la nature

Comme pour plusieurs autres races de chats, c'est le hasard qui est à l'origine de l'apparition du Snowshoe. À la fin des années 1960, Dorothy Hinds-Daugherty, éleveuse de chats à Philadelphie, aux États-Unis, vit naître une portée de chatons d'un chat Siamois qui avait des « après-ski » aux pattes. Ensuite, les sources divergent. Certains disent que cette jolie particularité physique était initialement considérée comme quelque chose de négatif, comme une erreur de la nature. En effet, le contraire était souhaité : les pattes sombres caractéristiques du Siamois étaient recherchées, et non pas les « chaussettes » blanches du Snowshoe.

Le « problème » a été résolu en croisant des races à poil court (des American Shorthairs bicolores) aves la souche Siamoise. Ainsi, une nouvelle race reconnaissable à ses pattes blanches distinctives et à son masque en forme de « V » inversé a été créée, mais elle a d'abord été connue et recherchée aux Etats-Unis.

Selon d’autres sources, l’éleveuse a immédiatement été ravie de ce caprice de la nature qui se manifestait par des pattes blanches, et elle a entretenu cette belle apparence par un élevage déterminé.

Le Snowshoe était déjà présenté lors d'expositions dans les années 1960. Mais ce n'est que quelques années plus tard qu'il a été reconnu comme « race expérimentale ». Les associations d’élevage américaines CFF (« Cat Fanciers Federation ») et ACA (« American Cat Association ») n’ont enregistré le Snowshoe dans leurs répertoires de races qu’en 1974. À la fin des années 1970, il est apparu que la race nouvellement créée allait disparaître, car il ne restait plus que quatre animaux enregistrés.

Heureusement, de nouveaux éleveurs ont commencé à s'y intéresse. Après une révision du standard de la race et des règles d'enregistrement, le Snowshoe a été reconnu par la CFF en 1982 et par les associations de sélection américaines TICA et ACFA en 1989.

Grâce aux nombreux articles parus dans la presse spécialisée, le Snowshoe a finalement gagné une notoriété bien méritée au niveau international.

En France, elle est encore relativement peu représentée et est considérée comme une race connue seulement des initiés.

Alimentation du Snowshoe

En véritable Américain, le Snowshoe aime se nourrir de gros morceaux de viande. Il lui en faut une quantité élevée pour qu'il consomme toute la graisse et les protéines dont il a besoin.  Le régime alimentaire du Snowshoe est restreint. Le Snowshoe ne peut pas brûler les glucides correctement. Leur consommation pourrait donc le mener à l'obésité ou lui provoquer du diabète. En cas de doute, renseignez-vous toujours auprès de votre vétérinaire. Il se fera un plaisir de vous conseiller sur les habitudes alimentaires du Snowshoe. Pour le reste, c'est votre chat qui décide.

S'il mange avec appétit, votre chat vous montre sans équivoque qu'il apprécie ce qu'il mange. La quantité des portions dont il a besoin dépend, entre autres choses, du fait que votre chat soit un chat d'intérieur ou d'extérieur, et de s'il est castré ou stérilisé. Le Snowshoe aime manger tout au long de la journée. Sa nourriture doit donc toujours être accessible et fraîche. Ne lui donner pas trop de friandises. Il est important de respecter les besoins nutritionnels de votre chat.

Jusqu'à aujourd'hui, le Snowshoe n'a souffert que de maladies typiques des chats, et il n'existe aucune maladie spécifique à la race. Ceci est probablement dû au fait que cette race n'existe que depuis peu de temps et qu'elle compte relativement peu de représentants. Cependant, il n’est pas improbable que les Snowshoes soient prédisposés à des maladies semblables à celles des Siamois, puisqu'ils descendent de cette race. Vous devez faire vacciner votre Snowshoe contre la maladie du chat et la grippe du chat dès son plus jeune âge. Les chats d'extérieur doivent également être vaccinés contre la rage et la leucose. Et n'oubliez pas les rappels des vaccins par la suite.

Trouver le bon éleveur de Snowshoe

N'achetez jamais de chatons à un « éleveur amateur » n'appartenant à aucun club. On trouve parfois des offres douteuses dans les petites annonces. Elles se caractérisent généralement par un prix très bas, et proviennent de personnes qui reproduisent les chats sans une connaissance précise des relations génétiques. De telles offres ne sont pas recommandées. Si vous souhaitez adopter un chat Snowshoe, contactez absolument un éleveur de bonne réputation. Les bons éleveurs doivent être en mesure de vous montrer le pedigree du chat. C’est la seule façon d’être sûr d’obtenir un chat qui n’ait pas de problème génétique, vous aurez ainsi de plus grandes chances d'avoir un chat en bonne santé.

Articles les plus utiles

Chartreux

Le Chartreux, le Bleu Russe ou le chat maltais : trois noms différents pour désigner des races similaires. Le Chartreux est même l’une des races de chat les plus appréciées d’Europe !

British Shorthair

Pour les amoureux des chats, difficile de résister à la robe pelucheuse et aux grands yeux du British Shorthair. Sans parler de sa douceur et de son caractère si adorable !

Bengal

Le Bengal est un chat unique, qui peut réellement être qualifié de félin domestique. Pourtant, les éleveurs de la race misent sur les gènes communs que partage le chat Bengal avec les chats sauvages.