Berger anglais

Rédigé par Kerstin S.
Un berger anglais dans une prairie

Le Berger anglais est une race de chien polyvalente et robuste, originaire d’Angleterre.

Le Berger anglais ou « English Shepherd » est une race de chien de travail intelligente et polyvalente. Cet article vous détaille ses particularités et ses exigences en matière d’élevage, de soins et autres.

Portrait du Berger anglais

Particularités : Le Berger anglais est une race de chien non reconnue par la FCI, originaire des États-Unis. Ce chien de taille moyenne est sportif et polyvalent. Il s’agit d’un bon compagnon pour les personnes actives.
Caractère : robuste, agile, actif, intelligent, territorial
Hauteur au garrot : Mâle : 48-58 cm | Femelle : 46-56 cm
Poids : Mâle : 20,5-27 kg | Femelle : 18-22,5 kg
Poil : de longueur moyenne avec sous-poil et poil de couverture, couleurs : noir et feu, tricolore, zibeline, noir et blanc
Niveau d’entretien : brosser le poil une fois par semaine, plus souvent pendant la période de mue
Besoin d’exercice : élevé (chien de travail, qui a besoin de missions à accomplir au quotidien)
Idéal comme premier chien : non
Aboiements : a tendance à aboyer pour protéger son territoire
Espérance de vie : 12 ans environ
Maladies spécifiques : dysplasie de la hanche, luxation de la rotule, maladies oculaires comme la « Collie Eye Anomaly », petit pool génétique
Prix : 600-1200 euros

Apparence : quels sont les signes distinctifs de cette race de chien ?

Au premier abord, il est facile de confondre le Berger anglais, que l’on rencontre rarement en Europe, avec un bâtard issu d’un croisement avec le colley. Son allure athlétique et sportive, propre aux races de chien de berger agiles, ne constitue en effet pas un signe distinctif probant.

Quelle est la taille du Berger anglais une fois adulte ?

Ce chien de race de taille moyenne pèse entre 18 et 27 kg. Les femelles mesurent entre 46 et 56 cm au garrot, les mâles entre 48 et 58 cm.

Le Berger anglais a un poil résistant aux intempéries. De longueur moyenne sur l’ensemble du corps, il se fait court au niveau de la tête et des pattes. La robe de ce chien de race peut être de couleur noir et feu, tricolore, zibeline ou noir et blanc.

Bien que la plupart des Bergers anglais aient une longue queue, le standard autorise les queues courtes. Les oreilles tombantes de ce chien encadrent une tête de longueur moyenne dotée de yeux bruns légèrement obliques.

Un berger anglais dans la neige © Jennifer / stock.adobe.com
Ces animaux intelligents étaient traditionnellement utilisés comme chiens de travail dans les fermes. Leur fourrure épaisse et résistante aux intempéries les protège des conditions climatiques difficiles.

Caractère : ce chien de berger est-il facile à vivre ?

Le Berger anglais est un chien de travail. Par conséquent, son caractère – y compris ses excellentes qualités de gardien – compte plus que sa seule apparence, conformément à la description de la race établie par le standard de l’United Kennel Club (UKC). De nombreux amateurs de la race apprécient particulièrement cette particularité.

Le Berger anglais est robuste et endurant. Il s’agit d’un chien polyvalent, qui a hérité de nombreux talents de ses ancêtres. Ces derniers étaient aussi bien utilisés comme chiens de berger que comme chasseurs de rats, chiens de garde et chiens de famille loyaux.

Cette race de chien est considérée comme équilibrée : lorsqu’ils n’ont pas de travail à accomplir, la plupart des bergers anglais n’ont généralement pas de mal à s’occuper autrement – à condition toutefois qu’ils puissent satisfaire leur besoin d’exercice. Même pendant la sieste, le Berger anglais reste vigilant : ce chien n’aime pas que des étrangers s’aventurent sur son territoire, qu’il défend au besoin. Certains représentants de la race ont donc l’aboiement facile.

Éducation : l’English Shepherd est-il difficile à dresser ?

Le Berger anglais a besoin d’une éducation affectueuse mais dénuée d’ambiguïté, sinon il voudra lui-même prendre le commandement. Même s’il s’agit d’un chien de travail équilibré, cet animal sportif et intelligent a besoin de missions à accomplir !

Ce chien de race aime particulièrement travailler de concert avec son maître. S’il a besoin d’être sollicité mentalement et physiquement, il ne faut pas non plus négliger les phases de détente, qu’il vaut mieux instaurer le plus tôt possible – car il a aussi besoin d’apprendre à se relâcher et à se calmer !

Quand il est encore chiot, cet animal tirera profit d’un emploi du temps structuré qui lui offre des occasions de se dépenser, des défis intellectuels et de nombreux moments de détente. De cette manière, il ne sera pas non plus tenté de chasser. L’idéal est de fréquenter avec lui une école d’éducation canine spécialiste des chiens de berger.

Soins : comment entretenir le poil mi-long de ce chien ?

Le poil du Berger anglais est considéré comme résistant aux intempéries et largement autonettoyant. Il suffit de le brosser tous les deux jours. Cependant, si votre Berger anglais a un poil moins dur, et donc plus doux que la moyenne, le toilettage peut prendre plus de temps.

Pendant la période de la mue, il vaut mieux le brosser plus souvent. Une brosse spécialement conçue pour les chiens permet d’atteindre le sous-poil et d’enlever les poils morts. Un bain ne s’avère nécessaire que si la saleté incrustée dans le pelage ne peut être enlevée avec un peigne. Utilisez dans ce cas un shampooing doux pour chien.

Le Berger anglais est-il à recommander comme premier chien ?

Le Berger anglais n’est pas un chien que l’on recommande habituellement comme premier chien. Il s’agit en effet d’un chien très énergique doté d’une grande motivation pour travailler de manière autonome. Les maîtres novices auront donc sûrement du mal à trouver le bon équilibre.

Si vous vous intéressez à cette race de chien, nous vous conseillons de rencontrer autant de bergers anglais que possible avant l’achat et de vous informer sur leurs particularités auprès de propriétaires de ce chien de race. Vous pourrez ainsi vous faire une idée plus précise de ce que serait une éventuelle cohabitation avec ce chien.

Le Berger anglais est-il un bon chien de famille ?

Un Berger anglais qui se dépense pleinement peut parfaitement s’entendre avec une famille. Si des enfants en bas âge sont présents, il faut en revanche veiller à ce que ce chien ne se mette pas à les « garder ».

De nombreuses activités familiales doivent se dérouler à l’extérieur – idéalement dans un jardin privé, bien sûr ! Il ne s’agit toutefois pas d’un chien de famille « par essence » en raison de son caractère territorial.

Activités : comment occuper votre Berger anglais ?

Le Berger anglais est un chien polyvalent. Vous pouvez l’employer comme chien de berger ou lui faire pratiquer des sports canins comme le treibball, l’agility et le dog dancing. N’hésitez pas à lui apprendre des  tours pour le solliciter mentalement. De nombreux Bergers anglais apprécient cette activité. Peut-être que votre compagnon aime aussi faire travailler son flair ? Dans ce cas, le mantrailing ou d’autres missions de recherche pourraient être un défi formidable à relever pour lui.

Compte tenu de sa polyvalence, le Berger anglais peut également être un chien de thérapie. Veillez à choisir les jeux que vous proposez à votre animal avec soin, notamment s’il s’agit d’un chiot. Le jeu avec une balle s’avère par exemple plus judicieux s’il est appris dans le cadre d’un entraînement de rapport classique avec contrôle des impulsions. Sinon, votre Berger anglais risque de devenir un « junkie de la balle ».

Santé : cette race est-elle robuste ?

En principe, le Berger anglais est une race de chien robuste. Une vigilance particulière s’impose cependant : il faut veiller à ce que le pourcentage de consanguinité soit faible car le nombre de représentants de cette race est peu élevé, notamment en Europe. Aux États-Unis, les éleveurs responsables accordent une grande importance à ce point. Un petit pool génétique peut en effet favoriser l’apparition de maladies.

Maladies typiques

Cette race est parfois sujette à la dysplasie de la hanche et à la luxation de la rotule. Des problèmes oculaires surviennent également de temps à autre comme la « Collie Eye Anomaly » (anomalie oculaire du colley), qui peut entraîner la cécité chez les chiens atteints.

Si vous décidez d’acheter un Berger anglais, nous vous conseillons de discuter au préalable avec l’éleveur des mesures préventives qu’il a prises en matière de santé. Il doit être en mesure de vous fournir une preuve de la bonne santé des hanches et des articulations des genoux des parents du chiot que vous convoitez. Un dépistage et un test génétique, dont l’efficacité est limitée, peuvent en outre permettre à l’éleveur de détecter l’anomalie oculaire du Colley et de retirer les animaux atteints de son élevage.

Quelle est l’espérance de vie du Berger anglais ?

Un Berger anglais en bonne santé vit en moyenne jusqu’à l’âge de 12 ans, voire plus longtemps.

Alimentation : quelle nourriture choisir pour un Berger anglais ?

Un Berger anglais en bonne santé n’a pas besoin d’une alimentation spécifique. Misez sur une nourriture à haute teneur en viande pour chien, de première qualité et bien tolérée, qui correspond aux besoins, à l’état de santé et au niveau d’activité de votre compagnon.

Origine et histoire : d’où viennent les Bergers anglais ?

Les ancêtres de l’actuel Berger anglais étaient des alliés précieux des fermiers qui vivaient sur le territoire américain actuel. Ils ont fait leur entrée dans le Nouveau Monde aux côtés d’immigrants originaires d’Irlande, d’Écosse et d’Angleterre et se sont répandus d’est en ouest avec les colons.

Sur le vaste territoire américain, défendre les biens des colons s’avérait nécessaire et essentiel. Les qualités polyvalentes du berger anglais ont ainsi été mises à contribution, que ce soit pour chasser les rats, garder les biens, défendre les maîtres ou encore conduire les animaux de la ferme. En 1927, l’United Kennel Club a reconnu le Berger anglais comme une race à part entière.

Un berger anglais au bord d'une rivière © Jennifer / stock.adobe.com
Le Berger anglais est considéré comme un chien fidèle, affectueux et actif, qui aime être occupé et qui crée un lien étroit avec sa famille.

Achat : à quoi prêter attention avant d’adopter un nouveau chien ?

En Europe, les Bergers anglais sont rares, et la race n’est pas reconnue par la FCI. Si vous souhaitez tout de même en acquérir un, vous devriez examiner les éleveurs de près : comment s’est-il assuré de la bonne santé des parents du chiot ? Rendez visite à l’éleveur chez lui et faites-vous votre propre idée des conditions d’élevage.

Une option envisageable, mais qui représente un effort immense pour les amateurs européens de cette race de chien : l’achat d’un chiot aux États-Unis. Le Berger anglais y est très apprécié, si bien qu’il est généralement facile de trouver un éleveur. Voyager avec un chiot pour l’intégrer dans son nouveau pays d’origine relève toutefois du défi. Vous ne pourrez repartir avec votre nouveau compagnon qu’à partir du moment où il aura a été vacciné contre la rage.

Combien coûte un Berger anglais ?

Un Berger anglais acheté chez un éleveur coûte aux alentours de 1 500 euros, voire plus. Comme il s’agit d’une race plutôt rare en Europe, les prix de ce berger peuvent parfois être plus élevés. Toutefois, cette rareté ne devrait pas justifier à elle seule des prix fantaisistes de 4 000 euros ou plus.

Races similaires

Le Colley, et le Border Colley en particulier, possèdent des caractéristiques similaires à celles du berger anglais, puisque ces deux races ont participé à sa création. Comme ces deux chiens de race sont très présentes en Europe, il est plus facile de trouver un éleveur sérieux et de rencontrer ces chiens de race dans les refuges pour animaux. Vous pouvez également jeter un coup d’œil aux retrievers : le Retriever de la Nouvelle-Écosse partage certaines caractéristiques avec les collies de travail et a une apparence similaire.

Conclusion : un très bon compagnon pour les amateurs de chiens sportifs

Les amateurs du Berger anglais l’apprécient particulièrement pour sa polyvalence et son naturel. Comme ce chien n’est pas reconnu par la FCI, il est difficile de se procurer en Europe un chien de cette race auprès d’un éleveur sérieux. Les chances de succès sont plus élevées aux États-Unis, où le caractère équilibré de ce chien naturel conquiert le cœur d’un nombre croissant d’amateurs de chiens.


Kerstin S.
puppy

J’ai commencé ma carrière de rédactrice sur le forum zooplus. En 2011, certains passionnés de chat de ce forum ont lancé un magazine sur les animaux. En parallèle de mes études j’ai alors pu écrire quelques articles pour ce magazine. Actuellement, je suis une heureuse propriétaire de chien qui aime écrire sur le thème de la santé et des animaux.


Articles les plus utiles
15 min

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !
9 min

American Bully

Il a l'air méchant mais est en réalité un amour de chien. Cette description convient parfaitement à l'American Bully. Dans cet article, nous vous présentons une race de chien encore rare en Europe.

12 min

Cavalier King Charles spaniel

Le Cavalier King Charles spaniel se distingue du King Charles spaniel par un élément facilement repérable : la longueur de son museau. Les deux races tiennent leurs noms des rois Charles Ier et Charles II, qui appréciaient beaucoup ces chiens. Le King Charles est aujourd’hui toujours aussi apprécié qu’à l’origine.