Bernedoodle

Un bernedoodle blanc et brun

En route pour l'aventure : les bernedoodle aiment les longues promenades dans la nature

La diversité du bernedoodle

Pour les amateurs de races croisées, le mélange entre bouvier et caniche doit être le plus équilibré possible chez un bernedoodle.

Mais la nature en décide parfois autrement, et certains animaux issus de ce mélange n'ont que les caractéristiques du caniche, ou à l'inverse seulement celles du bouvier.

une infographie qui donne les principales caractéristiques du bernedoodle

La taille d'un bernedoodle dépend surtout du parent caniche. Si l'un des parents est un caniche royal par exemple, les chiots de la portée auront une hauteur au garrot comprise entre 45 et 58 cm.

Les autres caractéristiques de ces chiens croisés sont :

  • un pelage frisé
  • un corps élégant et musclé
  • des oreilles tombantes
  • de nombreuses couleurs de pelage, dont celui tricolore typique du bouvier bernois
  • un poids assez variable, pouvant aller jusqu'à 40 kg

Un ami de la nature

Si l'intelligence du caniche associée à la bonhomie du bouvier bernois a tout de la combinaison parfaite, tous les bernedoodle n'ont pas forcément ce caractère.

Certains ont des instincts de chasseur et sont plus vifs que ne l'imaginaient leurs maîtres. Et même si le caniche a la réputation d'être un chien d'appartement choyé, les deux races à l'origine de ce croisements sont des adeptes de la nature. Ainsi, les bernedoodle aiment profiter de l'extérieur par tous les temps.

La plupart de ces chiens s'entendent bien avec les hommes et les autres animaux, même si certains sont parfois un peu distants avec les étrangers. Comme tous les chiens, il est important de consacrer du temps à son éducation. Néanmoins, le bernedoodle est généralement assez facile à éduquer et peut convenir à un maître peu expérimenté.

Un chien d'extérieur au pelage compliqué à entretenir

Malgré son air de grosse peluche, il ne faut pas sous-estimer les soins à apporter à un bernedoodle.

L'importance de l'entretien du pelage

Prendre soin du poil d'un bernedoodle est contraignant car souvent, le pelage est long et ondulé et nécessite un entretien régulier. L'idéal est de l'habituer à ce type de soins dès son plus jeune âge.

Un pelage très bouclé limite la perte de poils chez un bernedoodle. Cependant cela ne rend pas le toilettage plus simple car si le poil ne tombe pas, une tonte plus fréquente est nécessaire. Vous pouvez le faire vous-même ou devrez emmener votre chien chez le toiletteur tous les trois mois.

Un pelage long est aussi synonyme de nœuds où les saletés resteront coincées. Un bernedoodle qui n'est pas suffisamment soigné sera mal dans sa peau et pourrait vite sentir mauvais.

Retrouvez tous les accessoires nécessaires à l'entretien du pelage de votre bernedoodle sur notre boutique en ligne zooplus

Avec qui le bernedoodle peut-il cohabiter ?

Le bernedoodle est un chien qui se plait dans une famille. En effet, qu'il tienne du caniche ou du bouvier, il s'entendra très bien avec les enfants. Cependant, il ne faut jamais laisser un enfant en bas âge avec un chien sans surveillance.

Ce chien croisé peut aussi assez vite sympathiser avec un chat. Cela est d'autant plus vrai s'il a été habitué à la compagnie des chats lorsqu'il n'était encore qu'un chiot.

Le bernedoodle n'est vraiment épanoui seulement s'il profite de la nature au quotidien. Dans le cas où vous habitez en ville, il est nécessaire de lui faire faire de longues promenades dans un coin de nature.

bernedoodle au poil long
Le style ébourrifé du Bernedoodle demande un entretien régulier.

De longues promenades au programme

Sur le plan sportif, tous les bernedoodle ne se ressemblent pas, car si le caniche est un adepte de l'effort physique, le bouvier lui préfère la tranquilité.

Ainsi, les activités préférées du bernedoodle changent du tout au tout s'il tient plus d'un parent ou de l'autre. Mais ils partagent tous une passion commune : celle des longues promenades au vert.

Les bernedoodle sont des chiens qui peuvent également être formés, pour devenir chien de sauvetage ou de thérapie par exemple. Ils apprécient aussi le trail ou les activités de pistage.

Les problèmes de santé du bernedoodle

Ses parents ayant des pelages assez différents, il n'est pas rare qu'un bernedoodle souffre de problèmes de peau.

La santé d'un chien est liée à celle de ses parents. La race du bernedoodle n'étant pas reconnue officiellement, les éleveurs n'ont pas à faire examiner les reproducteurs de façon approfondie. Cependant, les éleveurs sérieux feront tout de même le nécessaire pour détecter d'éventuelles maladies héréditaires.

Les maladies héréditaires chez le bernedoodle

Chez le caniche, par exemple, les éleveurs doivent s'assurer que le parent n'est pas atteint d'une dysplasie de la hanche ou d'une atrophie progressive de la rétine.

Le bouvier bernois présente aussi un risque de dysplasie de la hanche, raison pour laquelle un éleveur devrait le faire examiner avant de l'utiliser pour la reproduction. Des tests génétiques doivent également être effectués pour la myélopathie dégénérative, une maladie neurologique fréquente chez le bouvier bernois.

Le danger des tumeurs

Le plus gros problème concernant la santé du bouvier bernois est l'histiocytose maligne. Il s'agit d'une maladie tumorale qui réduit l'espérance de vie moyenne de la race, car malheureusement de nombreux chiens en sont atteints.

Les éleveurs de bouviers s'efforcent d'utiliser des chiens qui ne transmettent pas cette maladie, ce qui demande une connaissance précise de la lignée des chiens. C'est pourquoi l'élevage de bouvier bernois demande beaucoup de savoir-faire, même pour des chiens qui ne sont pas de race pure.

Espérance de vie

L'espérance de vie moyenne d'un bernedoodle varie de six à douze ans. Cette large fourchette s'explique par le fait que le bouvier bernois a une espérance vie inférieure à celle du caniche.

L’élevage de bernedoodle

Le bernedoodle n'est pas une race reconnue par la Fédération Cynologique Internationale (FCI).  C'est pourquoi les éleveurs ne sont pas soumis à des contrôles et vous ne recevrez pas de pedigrees certifiés.

Les reproducteurs utilisés ne sont pas toujours de race pure. Et même lorsque c'est le cas, les non-initiés ont du mal à définir si un animal est vraiment adapté à l'élevage. Il est donc difficile de s'assurer du sérieux d'un éleveur de bernedoodle.

Avant de choisir un éleveur, vérifiez que les chiots ne soient pas confiés au nouveau maître avant l'âge de neuf semaines et qu'ils soient vermifugés, vaccinés et munis d'une puce électronique au moment de leur remise.

Les alternatives au bernedoodle

Vous cherchez un chien câlin, intelligent, qui ne perd pas ses poils et qui a une longue espérance de vie ? Le caniche est fait pour vous ! Lorsqu'on a l'occasion d'en observer en action, on comprend aussitôt que c'est un animal vif et sportif.

Une autre alternative au bernedoodle est l'adoption d'un chien en refuge. Vous y trouverez de nombreux chiens croisés dont le souhait le plus cher est de rejoindre un nouveau foyer.

le parent d'un bernedoodle : un caniche
Le caniche avec sa vivacité et son amour de la nature est une très bonne alternative au bernedoodle.

Les doodle et leurs nombreuses variations

Des deux parents, le caniche est la race la plus ancienne. Il descend des premières races de chien d'eau utilisés autrefois en Europe pour la chasse. Le bouvier bernois est quant à lui élevé en tant que race pure depuis 1907. Son origine remonte à la Suisse, où il servait de chien de ferme pour garder les bâtiments et le bétail.

Le bernedoodle est apparu lorsque le croisement de caniches avec d'autres races est devenu en vogue. Parmi les mélanges populaires, on trouve notamment le Labradoodle ou le Goldendoodle.

En bref : le bernedoodle, un mélange réussi

Du point de vue des éleveurs, les  "Doodle"  peuvent être vus comme un moyen de vendre des chiens croisés à un prix élevé. Mais ces animaux sont surtout des compagnons pleins de charme. Bien socialisés et élevés avec amour, ce sont des chiens sympathiques et amicaux.

Articles les plus utiles
11 min

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !
12 min

Cavalier King Charles spaniel

Le Cavalier King Charles spaniel se distingue du King Charles spaniel par un élément facilement repérable : la longueur de son museau. Les deux races tiennent leurs noms des rois Charles Ier et Charles II, qui appréciaient beaucoup ces chiens. Le King Charles est aujourd’hui toujours aussi apprécié qu’à l’origine.
11 min

American Staffordshire terrier

L’American Staffordshire terrier, également connu sous le nom d'« amstaff » est une race de chien qui attire beaucoup l'attention. Alors qu’il est considéré comme un « chien d’attaque dangereux », et que sa détention est conditionnée voire interdite dans certains pays européens, il est appelé « Nanny Dog » (chien nourrice) en Grande-Bretagne. Derrière les préjugés se cache un compagnon intelligent, dynamique et toujours fidèle.