22 novembre 2018

Brachet polonais (braque)

Brachet polonais

Le brachet polonais, également appelé Ogar Polski, est chien de chasse de type braque originaire de Pologne. Il est aujourd'hui utilisé comme chien de compagnie, et parfois même comme chien de thérapie. Ce chien de taille moyenne au pelage noir et aux flammes brun rougeâtre se montre très amical et bienveillant, tout en faisant preuve d'une certaine obstination qui lui est propre.

Caractère

Malgré ses origines de chasseur, le brachet polonais est toujours décrit comme calme et détendu. Bien sûr, comme tous les chiens de chasse et de travail, il a besoin de beaucoup d’exercice et de suffisamment d'occupations, mais il ne se montre jamais nerveux, agité ni même agressif. Il savoure toujours pleinement le temps passer en compagnie de sa famille. Il est amical et gentil, et aime blottir son corps fort et relativement lourd contre ses maîtres. Le brachet polonais s'entend bien avec les enfants et les autres chiens.

Le brachet polonais est-il fait pour une famille ?

Un chien d'aussi bonne nature fait bien sûr un chien de compagnie idéal. Cependant, l'origine du brachet ne doit pas être oubliée. Malgré son calme et sa bonne nature, il reste un chien de chasse et un chien courant. Plus que des câlins avec son propriétaire, il a besoin de mouvement, et d'être utile. Il ne doit pas obligatoirement chasser, mais il faut une occupation qui emploie ses talents, tels que son excellent nez, sa force et son endurance.

Entêté, mais possible à éduquer

En outre, cette race possède naturellement une certaine obstination. Après tout, le braque devait souvent s'éloigner de son maître pour aller chercher les proies lors de ce qu'on appelle le « brackieren », une forme de fouille. Il lui fallait agir de manière indépendante dans ces cas-là. Il fallait donc à ce chien courant suffisamment de confiance en lui pour prendre ses propres décisions. On peut dire qu'il a la chasse dans le sang. Compte tenu de son passé, il n'est pas étonnant qu'il méprise l'obéissance aveugle à son maître. Si vous désirez adopter cette race confiante et intelligente, ne vous attendez pas à ce qu'elle exécute le moindre de vos ordres.

Néanmoins, le brachet polonais fait partie des races de chien de chasse et de travail les plus aisées à dresser. Avec un peu de savoir-faire, et surtout de cohérence, elle peut être bien éduquée. Même son instinct de chasseur inné peut être contrôlé avec la bonne éducation.

Apparence du braque

En tant que chien courant, le brachet polonais se caractérise par un corps puissant et compact. La force et l'endurance sont des caractéristiques bien plus importantes que la vitesse dans l'élevage de cette race. Ainsi, ce chien, qui peut peser jusqu'à 32 kg pour une hauteur de 55 à 65 cm, peut être qualifié de lourd. Cependant, il ne doit pas avoir l'air gros ou pataud. Ses membres généralement bien proportionnés témoignent de sa nature sportive, qui se caractérise en particulier par sa force musculaire et son endurance.

Manteau noir sur poil cannelle

Son beau manteau brun rougeâtre et noir met habilement en valeur son corps musclé et bien proportionné. Ses poils épais et de longueur moyenne sont doublés d'un sous-poil dense, et sont un peu plus longs le long de la colonne vertébrale, ainsi qu'au niveau de la queue et de pattes postérieures. La séparation entre les deux couleurs du brachet polonais est clairement définie. Ainsi, la tête, les oreilles, les membres, le sternum et les cuisses sont de couleur feu. Le noir ou le gris foncé s'étend comme un manteau sur le corps du chien, en allant parfois jusqu'à la tête, mais sans jamais atteindre le chanfrein. Les chasseurs polonais le surnommaient également « podzary », qui signifie « brûlé », en raison de sa fourrure noire.

Le feu rouge-brun peut avoir des intensités de couleur assez différentes, mais une teinte cannelle est particulièrement appréciée par le standard de la race. Les marques blanches en forme d'étoile ou d'ampoule sur la poitrine sont autorisées, elles peuvent même aller jusqu'au museau. De plus, les poils blancs aux extrémités et au bout de la queue sont tolérés.

Joli visage à forte expressivité

Les autres particularités du brachet polonais sont ses oreilles basses, longues et arrondies, qui pendent librement et « flottent » lorsqu’il se déplace. Ses yeux, qui complètent sa belle tête expressive, sont inclinés et d'un beau brun foncé. Son expression douce et composée reflète son calme et sa nature amicale.

Histoire du chien de chasse polonais

L’origine exacte du brachet polonais ne peut plus être exactement connues aujourd’hui. Cependant, les cynologues supposent que le chien de Saint-Hubert (bloodhound) et les braques allemands et russes font partie des ancêtres de la race. Dans ce contexte, le standard de la race fait également référence à la longue histoire des chiens de chasse en Pologne. Le brachet polonais a été mentionné pour la première fois au 17ème siècle. Après les horreurs de la Seconde Guerre mondiale, cependant, il a pratiquement disparu du territoire polonais.

Reconnaissance comme brachet polonais

Ce n'est qu'en 1959 que le chenil polonais « z Kresów » a osé reprendre l'élevage de ces chiens de chasse. Les chiens d’élevage utilisés pour cela venaient tous du territoire de la Biélorussie actuelle. Le premier standard cette nouvelle race de braques a été mis en place en 1964, et deux ans plus tard, la FCI (Fédération Cynologique Internationale) a officiellement reconnu la race. Il a reçu le numéro de standard 52 et fait partie du groupe 6 (chiens courant, chiens de recherche au sang et races apparentées) et de la section 1.2 (chiens courants de taille moyenne. Soumis à épreuve de travail).

Élevage et achat d'un chien de chasse polonais

En Europe occidentale ou en Amérique, le brachet polonais est peu connu. Si vous souhaitez adopter un brachet polonais pure race, vous devrez peut-être être patient. Si vous êtes intéressé, le mieux est de vous adresser à des associations de braques reconnues, on en trouve dans de nombreux pays. Les acheteurs potentiels doivent s'intéresser de près aux vendeurs de chiots sur Internet ou aux annonces dans les journaux, afin de voir si l'offre est vraiment sérieuse et s'il s'agit réellement d'un chien pure race, élevé selon le standard de la FCI.

Pourquoi acheter chez des éleveurs sérieux

Parmi les gens qui sont fascinés par les chiens courant de taille moyenne, tous ne souhaitent pas obligatoirement adopter un chien de race. Et il y a bien sûr de merveilleux chiens croisés qui possèdent la même nature amicale, le nez remarquable, l'endurance et l'instinct de chasse du braque. Toutefois, le développement d'un chiot, en particulier chez les chiens croisés, n'est pas toujours prévisible et, dans le pire des cas, des maladies ou des problèmes auxquels personne ne s'attendait peuvent survenir. En achetant un chiot à un éleveur réputé, vous limitez ce risque, car le développement physique et mental des jeunes chiens est souvent plus complet, planifié et vérifiable. À l'aide des pedigrees, d'examens de santé complets et de tests de caractère, le développement d'un chiot peut être prédit avec une plutôt bonne précision.

Néanmoins, chaque chien a bien sûr son propre caractère, qui ne correspond pas toujours à 100 % au standard de la race. Mais même dans ce cas, un éleveur sérieux et expérimenté peut vous aider. Grâce à leur observation et à leur expérience, les éleveurs sont souvent en mesure de vous dire assez précisément si le chien est, par exemple, plutôt vif et têtu, ou plutôt calme et détendu, s'il est sportif ou plutôt tranquille. Lors des discussions avec l'acheteur potentiel, les éleveurs essaient de trouver le chien dont les caractéristiques lui conviennent le mieux. Par conséquent, de nombreux éleveurs ne laissent pas nécessairement le choix du chiot à l’acheteur, même s'il faut bien sûr que les deux parties soient satisfaites du choix final.

Les chiens de race sont-ils en meilleure santé ?

Un autre point décisif qui est souvent abordé par les éleveurs sérieux avant l'achat est bien sûr la santé du chiot. Après tout, de nombreuses maladies typiques de la race, qui sont souvent génétiques, peuvent être prévenues par une sélection rigoureuse lors de la reproduction. Heureusement, le brachet polonais est une race de chiens en très bonne santé, mais il souffre parfois de problèmes articulaires, tels que la dysplasie de la hanche, à cause de sa grande taille et de son poids. Cependant, étant donné que de tels problèmes osseux peuvent également être causés par un manque d'activité physique et un régime alimentaire inadéquat, même l'adoption d'un chiot pure race ne garantit pas une absence totale de problèmes.

Alimentation du brachet polonais

Un régime alimentaire inadapté peut nuire gravement à la santé de votre chien. Mais, à l'inverse, une alimentation adéquate peut également prévenir diverses maladies et contribuer au bien-être et à la vitalité de l'animal. Mais quel est la meilleure alimentation pour le brachet polonais ? Tout d’abord, cela dépend moins de la race que de facteurs individuels présents chez chaque chien. Sa nourriture doit correspondre à son âge, son poids, son niveau d'activité et à son état de santé. Enfin, elle doit répondre à ses besoins nutritionnels, besoins qui changeront plusieurs fois au cours de sa vie.

Pourquoi différencier la nourriture pour chiots et la nourriture pour adultes ?

Une fois qu'ils n'ont plus besoin de se nourrir du lait maternel, les chiots reçoivent généralement une alimentation spéciale pour chiots, qui répond aux besoins énergétiques élevés de ces jeunes chiens plein de vie. Au bout de six mois environ, toutefois, l'apport énergétique doit être progressivement réduit pour éviter que le chien ne grandisse trop vite et ne développe des problèmes d'articulations. Durant la période de croissance, même devoir grimper des marches trop fréquemment, ou la pratique des sports canons trop rapides peuvent endommager les os et les muscles.

Lorsque votre chien aura atteint l'âge adulte, c'est-à-dire entre 12 et 18 mois, vous devriez passer à une nourriture pour adultes. Là encore, il est important de surveiller ses besoins énergétiques individuels. Un braque dont l'activité principale est la chasse a certainement une consommation d'énergie et des besoins nutritionnels différents de ceux d'un braque de compagnie. En gros, votre chien devrait recevoir deux repas par jour, composés d'environ 70% de viande, 30% de légumes, et de riz. La viande est une source de protéines importante, et constitue donc la source d'énergie principale d’un chien. La forme sous laquelle cela lui est administré n'a pas d'importance. Bien sûr, chaque forme d'alimentation ; sèche, humide, cuite ou crue, présente des avantages et des inconvénients. Vous devez décider vous-même de quelle méthode vous convient le mieux, voir celle que votre chien apprécie le plus.

Prendre soin du braque polonais

En plus d'une bonne alimentation et de suffisamment d'activités, des soins adaptés sont nécessaires à votre chien. Heureusement, les soins du brachet polonais sont très faciles à administrer. Un brossage régulier est suffisant pour maintenir la santé et la brillance de la jolie robe feu et noire. En plus de cela, vous devriez de temps en temps vérifier et nettoyer les longues oreilles de votre braque. De même, les griffes doivent être coupées régulièrement pour éviter les blessures.

Éducation

L'exercice et la stimulation physique comme intellectuelle jouent un rôle essentiel lorsque l'on élève un brachet polonais. Même en tant que chien de compagnie, il conserve ses origines de chien courant, et il a ainsi besoin de beaucoup d’espace et de temps pour dépenser son énergie. Il va sans dire qu'il ne peut pas vivre dans un appartement en ville. Un terrain bien clôturé à la campagne, avec un grand jardin et beaucoup de verdure autour, est idéal pour les braques. Mais cela ne suffit pas. En tant que maître d'un braque, vous devriez passer au moins deux à trois heures par jour en extérieur. Des randonnées ensemble, des balades à vélo, du jogging, et des jeux passionnants et variés, où votre chien doit montrer sa force, de son endurance et de son intelligence, sont des activités nécessaires. Les sports canins tels que le travail sur piste ou le mantrailing, où un bon travail du nez est demandé, sont bien adaptés.

Est-ce uniquement un chien pour les amateurs de chasse ?

Le brachet polonais a la chasse dans le sang, et se sent donc très bien dans les cercles de chasseurs. Leur façon de chasser d’origine, dans laquelle les chiens poursuivent le gibier sur de longues distances, n’est aujourd’hui autorisée que sur des terrains d’au moins 1000 ha. En Europe occidentale et industrialisée, ce type de chasse est devenu presque impossible à pratiquer. Mais même en tant que « simple » chien fouisseur, cette race montre talent et passion. Le brachet polonais chasse en criant : il émet un son clair et harmonieux de hauteur moyenne et variable, tandis qu'il poursuit la proie et l'entraine dans le champ de tir du chasseur.

Mais ce braque amical et tourné vers les humains peut également se plaire chez des gens qui ne chassent pas, tant que l'on lui de lui propose suffisamment d'alternatives à la chasse. Cela nécessite bien sûr non seulement de temps et de l’espace, mais aussi de l’ingéniosité et du savoir-faire. Ce chien de travail actif ne convient certainement pas à des maîtres fainéants. De même, si vous rechercher un chien qui obéira à tous vos ordres, cette race n'est pas faite pour vous. Parce que le braque polonais a sa propre volonté, et même s'il recevoir aime les éloges de ses maîtres, il essaiera d'user de son charme et de son humour pour vous séduire.

Articles les plus lus

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !

Dogue des Canaries

Chien de combat agressif ou chien de compagnie joueur ? Les avis divergent concernant le caractère du Dogue des Canaries. Ce qui est absolument certain, c’est qu’aucun chien n’est né chien de combat. Certains chiens le deviennent, par l’influence de l’homme. Il revient aux éleveurs et aux propriétaires la responsabilité de révéler le vrai visage et les traits de caractère positifs et emblématiques de leur Dogue des Canaries.

American Staffordshire terrier

L’American Staffordshire terrier, également connu sous le nom d'« amstaff » attire plus l’attention sur lui que n'importe quelle autre race. Alors qu’il est considéré comme un « chien d’attaque dangereux », et que sa détention est conditionnée voire interdite dans certains pays européens, il est appelé « Nanny Dog » (chien nourrice) en Grande-Bretagne. Cela montre une fois de plus que ce sont bien les maîtres qui en font des chiens agressifs et incontrôlables. Derrière les préjugés se cache un compagnon intelligent, dynamique et toujours fidèle.