L’Eurasier : caractère, origines, santé

eurasier

L’eurasier est la plus récente race de chien originaire d’Allemagne. En découvrant ces chiens de taille moyenne, vous pourrez non seulement admirer leurs pelages épais, mais aussi apprécier leur naturel bien à eux.

Apparence : l’apparence type des eurasiers

On reconnaît parfaitement l’origine de l’eurasier de par sa ressemblance avec un spitz. On retrouve des caractéristiques typiques telles que les oreilles pointues ainsi que la queue qui vient se courber au-dessus du dos. Il est de corpulence moyenne, la longueur de la croupe étant légèrement supérieure à la hauteur au garrot. Il fait ainsi partie des races de chien de taille moyenne à grande.

  • Garrot : mâles 52-60 cm, femelles 48-56 cm
  • Poids : mâles : 23 à 32 kg, femelles 18 à 26 kg
  • Pelage : duvet épais sur tout le corps, pelage ample et de longueur moyenne. Pas de crinière.
  • Couleurs : toutes les nuances de couleurs sont permises. Blanc, pie et foie constituent les quelques exceptions.

Caractère : un mélange de trois races

Le nom « Eurasier » est tiré des deux continents d’où viennent les races d’origine de ce chien si particulier. Il associe la retenue du chow-chow asiatique à l’amabilité du samoyède asiatique et à la sociabilité du spitz-loup, originaire d’Europe.

Les eurasiers sont des êtres sensibles et têtus

Même si un Eurasier reste un animal familial est sociable, ils ne sont pas toujours faciles à vivre. En effet, il est pourvu d’une forte personnalité et est une petite tête de mule : il n’est pas recommandé aux personnes qui n’ont jamais eu de chien.

L’eurasier surveille avec attention son territoire, mais n’a pas tendance à glapir. Certains représentants de cette race peuvent avoir un fort instinct de chasse.

Par ailleurs, ce qui caractérise particulièrement cette race de chien, c’est sa compréhension accentuée des émotions humaines : les eurasiers sont très sensibles et s’attachent facilement à leur maître.

À l’inverse, ils se tiennent à distance des étrangers : cela vaut aussi bien pour les Hommes que pour les autres chiens. Les mâles notamment ont tendance à ne pas tolérer de congénères sur leur propre territoire. Lorsqu’il est bien élevé, l’eurasier est un compagnon calme qui obéit facilement.

Une éducation avec doigté

Ce compagnon sûr de lui a besoin de directives claires. En effet, certains eurasiers ont tendance à ignorer purement et simplement les ordres. Mais avec de la détermination et de la patience, vous réussirez à éduquer votre eurasier.

L’amener à l’école des chiots et l’inscrire dans un groupe de jeunes chiens peut être d’une grande aide. En effet, c’est en passant par une socialisation suffisante lorsqu’ils sont chiots qu’une fois adultes, ils sont plus détendus quand ils rencontrent un congénère. Si vous avez affaire à l’un des quelques eurasiers qui aiment la chasse, pensez à prévoir du temps pour un entraînement anti-chasse.

Conseils pour le soin et la détention d’un eurasier

Quelles exigences de toilettage demande ce chien avec son pelage épais ? Et à quoi les personnes intéressées devraient-elles faire attention avant de prendre un eurasier chez elles ?

Un brossage régulier est nécessaire

Bien que le pelage soit abondant, il est en général facile à entretenir à raison d’une fois par semaine. Au cours de sa mue, brossez-le plus souvent. Vous éviterez ainsi les nœuds dans le pelage, mais aussi les poils en nombre dans votre maison

En revanche, évitez de tondre ou de couper les poils de votre chien. Son pelage abondant fonctionne comme une climatisation et le protège autant de la chaleur que du froid, le tondre détruirait la structure du pelage.

Afin de rendre la saison chaude plus supportable à votre chien, vous pouvez peigner généreusement le duvet. En cas de doute, demandez conseil à un toiletteur pour chien de confiance ou votre vétérinaire.

Pour plus d’informations, lisez : conseils d’entretien du pelage chez les chiens.

À quoi faut-il faire attention quand on est propriétaire d’un chien ?

L’eurasier peut très bien vivre avec une famille ou une personne célibataire. Le fait d’avoir de l’expérience avec les chiens et d’aimer faire des choses avec votre toutou peut vous être utile.

L’eurasier se sent à l’aise dans un appartement de ville spacieux, mais il aura toujours besoin de se défouler dans la nature. Cela dit, il n’exigera pas de vous d’avoir des performances sportives extrêmes.

Cette race de chien s’entend bien avec les enfants. Cependant, comme avec tous les chiens domestiques, la règle d’or suivante s’impose : ne jamais laisser ses enfants sans surveillance avec un chien. Apprenez-leur à le respecter et laissez toujours à votre chien suffisamment de possibilités pour se retirer.

Au cas où vous auriez déjà des chats chez vous : en général, l’eurasier s’habitue bien à eux, cela est d’autant plus facile s’il a déjà été en contact avec des chats chez l’éleveur.

L’eurasier s’attache à ses maîtres, pensez-y lorsque vous prévoyez de partir en vacances : pourquoi ne pas partir faire de la randonnée dans une destination au climat tempéré ?

eurasier

Occuper un eurasier

L’eurasier aime passer du temps avec ses maîtres, par exemple lors de longues promenades quotidiennes dans la nature, peu importe le temps. Par ailleurs, pour cette race, il est important de lui choisir un sport qui ne mise pas sur la rapidité et l’obéissance aveugle.

Dans l’idéal, vous pouvez faire du pistage tel que le mantrailing : dans cette activité, le chien apprend à se concentrer et peut en même temps utiliser son flair. Faites attention à ne pas entraîner votre eurasier à proximité d’animaux sauvages.

Le clicker training fera plaisir à votre chien : cela l’occupera un bon bout de temps et renforcera vos liens.

Les maladies typiques chez les eurasiers

Les éleveurs d’eurasiers sérieux accordent beaucoup d’importance à la santé de la race. Cela signifie qu’ils font tester les géniteurs avant de les prendre en élevage pour détecter notamment une dysplasie du coude et de la hanche. Les chiens souffrant d'épilepsie, d'entropion, de luxation rotulienne, de malocclusions dentaires ou de raccourcissement de la queue ne sont pas acceptés.

Mis à part le danger d'un coefficient de consanguinité élevé, que les éleveurs sérieux d'eurasiers contrôlent, les eurasiers sont en général une race robuste. Veillez à ce que votre eurasier ait un poids normal, fasse assez d’exercice et que sa nourriture soit de qualité. Ainsi, il pourra vivre jusqu’à 15 ans.

Pour en savoir plus sur l’alimentation des chiens, consultez notre rubrique Alimentation du chien.

La naissance de l’eurasier

L’élevage a commencé avec l’invention du « loup-chow ». Vous apprendrez ici le rôle qu’a joué le célèbre chercheur en comportement animalier, Konrad Lorenz, et découvrirez la situation actuelle de l’élevage des eurasiers.

L’élevage d’eurasiers a commencé dans les années 1960, à Weinheim dans le Bade-Wurtemberg. Là-bas, Julius Wipfel souhaitait croiser les qualités d’un simple spitz-loup avec celles d’un chien d’origine, le chow-chow. Le « loup-chow » est alors né.

Des races de chien d’origine nouvellement croisées

Cette idée était tout à fait du goût de Konrad Lorenz, qui s'était alors intéressé aux croisements entre le berger allemand et le chow-chow. Il a fait la distinction entre les « chiens de travail », qui sont soumis à l'homme, et les chiens de « type nordique », très entêtés. Son idéal : croiser les avantages des deux types.

C’était également l’objectif des nouveaux éleveurs de loup-chows : en 1972, Lorenz a adopté la chienne loup-chow Babette.

Mais cela ne s'est pas arrêté au « loup-chow ». C'est aussi en 1972 que des croisements de samoyèdes ont été faits. Un an plus tard, la nouvelle race de chien eurasier a été reconnue en tant que race indépendante par les autorités allemandes.

Où trouver un eurasier ?

Les personnes intéressées par l’achat d’un eurasier doivent se manifester auprès d’une association de référence. Ensuite, l’association en question fait parvenir le chiot. Le choix de la couleur et du sexe sont pris en compte. À noter que les éleveurs élèvent autant de chiens qu'il y a de personnes intéressées.

L’Eurasier Klub Sitz (le club de l’eurasier) Weinheim (EKW) a été initié par son fondateur, Julius Wipfel. Un chiot qui passe par cette association coûte 1 500 euros. La Zuchtgemeinschaft für Eurasier (Communauté des éleveurs d'Eurasiers) propose elle aussi un service central de transmission de chiots.

La Kynologische Zuchtgemeinschaft Eurasier (KZG) est un autre lieu d’accueil. Les trois associations sont rattachées au VDH et à la FCI et font parvenir de temps en temps des animaux en détresse. En Suisse, le lieu d’accueil correspondant est le Schweizer Eurasier Club, et le Eurasier Club Austria en Autriche.

Une personne intéressée par un « eurasier d’origine » doit s’adresser exclusivement à l’une des associations citées.

Races alternatives

Les eurasiers possèdent de nombreuses qualités transmises par leurs ancêtres. De ce fait, les amateurs peuvent aussi opter pour un spitz-loup ou un samoyède. Le chow-chow est en revanche plus têtu dans son comportement et demande un soin plus poussé.

L'elo, inscrit comme marque, est un croisement entre le bobtail, le chow-chow et l'eurasier, mais n'est reconnu comme race en tant que telle ni par les autorités.

En résumé : naturel et particulier

Initialement des amateurs de chiens, les créateurs d’eurasier ont sût créer une race qui compte de nombreux fans. Le plan d'élevage contrôlé de l'eurasier fait tout autant partie des particularités de cette race sympathique que l'entêtement affectueux de ces chiens. L’eurasier est un chien pour les connaisseurs et ceux qui veulent le devenir !

Articles les plus utiles
11 min

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !
11 min

Cavalier King Charles spaniel

Le Cavalier King Charles spaniel se distingue du King Charles spaniel par un élément facilement repérable : la longueur de son museau. Les deux races tiennent leurs noms des rois Charles Ier et Charles II, qui appréciaient beaucoup ces chiens. Le King Charles est aujourd’hui toujours aussi apprécié qu’à l’origine.
12 min

American Staffordshire terrier

L’American Staffordshire terrier, également connu sous le nom d'« amstaff » attire plus l’attention sur lui que n'importe quelle autre race. Alors qu’il est considéré comme un « chien d’attaque dangereux », et que sa détention est conditionnée voire interdite dans certains pays européens, il est appelé « Nanny Dog » (chien nourrice) en Grande-Bretagne. Cela montre une fois de plus que ce sont bien les maîtres qui en font des chiens agressifs et incontrôlables. Derrière les préjugés se cache un compagnon intelligent, dynamique et toujours fidèle.