Spitz japonais

spitz japonais

Avec son pelage luxuriant d'un blanc pur et son expression intelligente et fière, le petit spitz du Japon attire le regard. En revanche, le Nihon Supittsu, comme on l'appelle dans son pays natal, ne se fait pas remarquer en aboyant bruyamment. Contrairement à ses cousins allemands, le spitz japonais vigilant ne donne de la voix qu'en cas d'urgence.

Une race peu bruyante

Ce que l’on remarque immédiatement dans le standard FCI de la race, c’est que les vrais spitz japonais de doivent « faire aucun bruit ». Bien sûr, il est très vigilant, comme les autres spitz. Mais il ne doit pas signaler chaque personne ou chaque chien qui lui passe devant le museau. Il aboie uniquement lorsque sa famille, qu’il aime plus que tout, court un vrai danger. Dans ces cas-là, il ne se retient plus et fait courageusement entendre sa voix forte. Cela arrive heureusement rarement, et le spitz japonais est ainsi un compagnon calme, qui montre une réserve mesurée devant les inconnus, sans en faire une déviance exagérée.

Une personnalité équilibrée et un grand besoin d‘activité

S’il se montre calme et équilibré à la maison, le petit chien se transforme lorsqu’il est dehors. Il aime gambader librement dans la nature, les longues promenades dans la forêt ou les champs, et les jeux avec son maître ou sa maîtresse, où il peut se défouler librement. Cette race énergétique apprécie également beaucoup les sports canins de rapidité comme l’agility. Si vous réussissez à combiner les promenades, les jeux et les sports canins avec des défis intellectuels, vous pourrez à peine contenir l’excitation de votre chien.

Un chien pour la famille affectueux et facile à vivre

Ce que ce chien japonais aime encore plus que l‘activité physique et la nature, c’est sa famille. Il veut participer à tout et apprécie à 100% la proximité avec ses maîtres. Il supporte mal de rester seul longtemps, et même la présence d’autres chiens ou animaux de compagnie ne lui suffisent pas. Sa nature affectueuse, couplée avec sa docilité et sa grande volonté d’apprendre, rend son éducation aisée. Il vit également généralement en harmonie avec les jeunes enfants et les autres animaux domestiques.

A qui le spitz japonais est-il adapté ?

Avec sa nature amicale et son tempérament fort mais calme, le spitz japonais est un chien de compagnie idéal pour tous ceux qui ont le temps et l’envie de s’occuper activement d’un chien. Peu importe que vous viviez seul ou en famille, à la campagne ou en ville. Ce qui compte, c’est que votre chien puisse passer beaucoup de temps avec vous, et que vous puissiez l’emmener au sport, chez vos amis, pour faire les courses ou encore au bureau. Sa nature humaine et son obéissance en font heureusement un compagnon très facile à vivre. Même ses quelques tentatives d’assoir sa propre volonté, qui donnent à ce petit chien un charme particulier, peuvent être rapidement canalisées avec un peu de cohérence.

Apparences physiques

Il est difficile de rester longtemps en colère contre ce petit chien. On pardonne tout à cette joyeuse "pelote de laine" blanche au regard brillant dans ses yeux foncés en forme d'amande et au visage mignon et effilé. Pardonner un spitz japonais est de toute façon rarement nécessaire, puisqu’il se comporte généralement très bien.

spitz japonais

Elégant et gracieux, mais aussi sportif et puissant

Fidèle à son caractère équilibré et digne, le chien japonais possède également un corps très harmonieux et gracieux. Avec une hauteur au garrot de 30 à 38cm pour les mâles et un peu moins pour les femelles, et un poids de 5 à 10 kg, il est très bien proportionné. Malgré ses petites jambes, le Nihon Suppitsu est très sportif et possède un corps puissant, avec un rapport corporel de 10:11 (rapport entre la hauteur des épaules et la largeur du torse). Il se distingue ainsi légèrement du spitz allemand, dont le corps doit être complètement carré avec un rapport de 1:1. Une autre différence se trouve dans la couleur de leur pelage. Contrairement à celui de son cousin allemand, le spitz japonais doit être exclusivement blanc.

Collerette fournie et poils ondulés

Le poil blanc est raide et tourné vers l’extérieur. Il a ainsi l’air très volumineux, surtout après le brossage. Le sous-poil court et très doux du spitz s’ajoute à la densité de son poil et lui confère une couche de protection contre le vent et les intempéries. Le poil de couverture est long sur presque tout le corps et forme une jolie collerette sur les épaules et le poitrail. La queue, que le spitz japonais porte dressée au-dessus du dos, est bien fournie. Sur le visage, les oreilles, l’avant des pattes et sous les jarrets, le poil est assez court mais encore très dense.

Histoire du spitz japonais

La grande ressemblance avec son cousin allemand laisse supposer que le spitz japonais descend de cette race. D’autres cynologues pensent plutôt que le spitz japonais descend des spitz du nord. Une chose est sûre : ce chien japonais n’est pas originaire du Japon, mais plutôt d’Europe. Il a ensuite été importé par des voyageurs au début du 20ème siècle.

De l’Europe au Japon

Le beau chien blanc a très rapidement gagné en popularité auprès du peuple japonais. Une race propre au Japon a commencé à être développée au début des années 20, en même temps que les spitz chinois, états-uniens et canadiens. Tandis que les européens ont cherché à augmenter la taille du spitz, et ont ainsi créé le spitz allemand, les japonais sont plutôt restés sur la taille compacte originale. En 1948, le Kennel Club japonais a instauré pour la première fois un standard pour la race. La FCI, qui reconnait le spitz japonais depuis 1964, l’a enregistré sous le n°162 dans le groupe 5 (chiens de type Spitz et de type primitif) dans la section 5 (spitz asiatiques et races apparentées).

Élevage et propagation

Dans son pays d’origine, le Nihon Supittsu a longtemps été très apprécié, surtout dans les années 50. Bien qu'il y soit encore plus répandu qu'en Europe, la demande pour ce petit bonhomme se déplace progressivement. Alors que le nombre de chiots nouvellement enregistrés diminue au Japon, il augmente en Amérique du Nord et en Europe.

spitz japonais

Acheter un chien japonais en Europe

Même si la popularité et la demande du spitz japonais augmentent en Europe et en Amérique, il appartient toujours aux races de chien rares. Ainsi, le temps d’attente avant la naissance d’une nouvelle portée peut être long. Si vous ne cherchez pas nécessairement un chiot pure race, mais que vous envisagez également l'achat d'un spitz adulte, vous devriez, parallèlement à la recherche d’un éleveur, jeter un coup d'œil dans les refuges pour animaux. Vous pourrez y trouver des spitz et des croisés spitz en attente d’un nouveau foyer. Un chiot, en revanche, ne devrait être acheté qu'auprès d'un éleveur réputé et certifié.

Comment reconnaitre un éleveur sérieux ?

Lorsque vous cherchez un éleveur, plusieurs facteurs entrent en jeu. Il ne s‘agit pas uniquement de prendre en compte les « formalités », c’est-à-dire les papiers, le pedigree et le contrat de vente, mais aussi les motivations personnelles. L’éleveur doit vous sembler sympathique, et vous ne pourrez pas décider de cela avec un e-mail ou un court appel téléphonique. Il faut rendre visite au moins une fois à l’éleveur, au mieux plusieurs fois, pour vous faire une idée de lui et de ses chiens. Est-ce que l’éleveur vous invite chez lui ? Est-ce qu’il vous montre de lui-même le lieu de vie de ses chiens, et est-ce que les chiens vivent en contact étroit avec l’éleveur et sa famille ? La première semaine est décisive pour la socialisation du chiot, et son environnement de vie doit ainsi correspondre à sa personnalité sociable et câline. Un éleveur sérieux sera également en mesure de vous donner de nombreuses informations sur la race et de vous en expliquer les spécificités. Il vous posera lui aussi des questions sur votre mode de vie, afin d’être sûr que son protégé aura une bonne vie avec vous.

Découvrez également notre article sur les accessoires pour chiot : les indispensables pour son arrivée.

Santé et soins

Une autre indication sur le sérieux d’un élevage est la présentation des résultats de tests génétiques. Les animaux reproducteurs utilisés doivent avoir une bonne constitution génétique afin d'exclure les maladies génétiques dès le départ. Les chiens atteints de maladies héréditaires typiques de la race doivent être exclus de l'élevage, afin de maintenir cette race en bonne santé. On constate par exemple une tendance à la luxation de la rotule, comme chez de nombreuses autres races de chiens, en particulier les races de petits chiens. Des problèmes oculaires, tels que la distichiasie ou le rétrécissement des canaux lacrymaux, ainsi que des problèmes dentaires peuvent également survenir chez le spitz japonais. D'autres maladies typiques de la race ne sont cependant pas connues.

Comment m’occuper correctement de mon spitz japonais ?

Malgré la prédisposition héréditaire à de nombreuses maladies, beaucoup des maux du spitz peuvent être évités grâce à des soins réguliers. Des soins dentaires prodigués au moins une fois par semaine et un brossage des dents quotidien permettent notamment d'éviter les problèmes dentaires. Les maladies ou inflammations des yeux, du nez, des oreilles et des griffes peuvent également être détectées et traitées à un stade précoce grâce à des soins appropriés et un suivi régulier. Un autre aspect important de ces soins est le soin du pelage des spitz japonais. Bien qu’impressionnante et luxuriante, sa robe ne demande que peu de soins et il suffit généralement de peigner ou brosser le poil à fond deux fois par semaine. Ce n'est qu'au cours de la mue (deux fois par an) que l’intensité des soins augmente pour passer au peignage quotidien.

Alimentation du spitz japonais

En plus des soins, l’alimentation du spitz japonais joue également un rôle décisif sur sa journée. Tout comme une alimentation saine et équilibrée peut augmenter la vitalité d'un chien, une mauvaise alimentation peut entraîner une variété de maladies. Le surpoids est un problème commun chez le spitz japonais, en raison de sa petite taille. S'ils ne sont pas contrôlés à temps, les kilos en trop peuvent entraîner des problèmes cardiovasculaires, du diabète et des maladies articulaires. Vous ne rendez donc pas seulement un grand service à votre chien, mais aussi à votre portefeuille, si vous respectez la quantité de nourriture quotidienne recommandée et si vous vous passez de friandises entre-temps.

De quelle quantité de nourriture mon chien a-t-il besoin et que devrait-elle contenir ?

Une alimentation saine pour chiens se caractérise principalement par une forte proportion de viande, à laquelle s'ajoutent des légumes et éventuellement du riz. La viande doit être de haute qualité. En revanche, une teneur trop élevée en céréales dans des aliments pour animaux est signe qu’ils sont de qualité inférieure et peuvent, à long terme, entraîner des troubles digestifs ou de l'obésité chez votre chien. De même, les aliments ne doivent contenir aucun édulcorant ou exhausteur de goût artificiel.

Aujourd'hui, il existe une large gamme d'aliments secs et humides de haute qualité qui répondent à ces exigences et fournissent au chien tous les nutriments dont il a besoin. Mais la cuisine faite maison, ou BARF, où la viande et les légumes sont servis crus, est également de plus en plus populaire. Si vous ne voulez pas vous rabattre sur des produits conventionnels, vous pouvez nourrir votre chien avec cette méthode très individuelle et adaptée au mieux à ses besoins. Cependant, aussi bien pour la cuisson chez vous que pour le BARF, il est nécessaire que vous possédiez une connaissance précise de la nourriture à utiliser ainsi que des besoins nutritionnels individuels de votre chien.

spitz japonais

Le spitz japonais est-il un chien fait pour vous ?

La petite pelote de laine au joli visage et au manteau impressionnant est de plus en plus populaire dans de nombreux pays. Son caractère amical, notamment avec les enfants, ainsi que le fait qu’il n’aboie pas et ne chasse pas, augmentent sa popularité parmi les amoureux des chiens. Cependant, avant d'acheter un spitz japonais, vous devez vous assurer que le mode de vie de ce chien soit compatible avec le vôtre.

Les gens qui sont très pris par le travail et, par conséquent, souvent absents de la maison, ne devraient en aucun cas posséder cette race affectueuse et dépendante. Les spitz aiment passer beaucoup de temps avec leur famille et se sentent rapidement négligés si trop peu d'attention leur est accordée. Il est très important que vous ayez beaucoup temps libre, et que votre chien puisse vous accompagner dans certaines de vos activités. Si vous êtes autorisé à emmener votre chien au bureau, vous n'aurez aucun problème avec ce compagnon silencieux et facile à vivre.

Pas un chien pour les fainéants

Il est important qu'en plus de prendre en compte le besoin de proximité de votre chien, vous répondiez également à ses grands besoins d’activité. Des promenades régulières (d’au moins une heure par jour) ainsi que des randonnées plus longues doivent être possibles, et ce par tous les temps. Le sport canin est aussi un bon moyen de stimuler le spitz physiquement et mentalement. Les gens qui aiment vivre activement et veulent avoir un chien sympathique et facile à vivre, dont l'éducation est également accessible aux débutants, auront certainement beaucoup de plaisir avec le spitz japonais. Ce chien de race n'est en revanche pas un bon choix pour les gens qui aiment rester à la maison ou trainer sur le canapé.

Articles les plus lus

Canari

Les canaris sont des oiseaux très facile à vivre : ils se soignent eux-mêmes lorsque vous leur mettez à disposition une petite baignoire, quelques perchoirs de tailles différentes et un os de seiche.

Diamant mandarin

Si vous avez chez vous un couple de diamants mandarins, vous avez sûrement remarqué qu’il ne vous aura pas fallu attendre longtemps pour voir naître des oisillons. En effet, le diamant mandarin est un oiseau qui se reproduit assez facilement et rapidement. Il vous faudra réfléchir en temps voulu si vous avez assez de place et de temps à offrir à tous ces petits oiseaux.

Inséparables ou agapornidés

Du fait de leur petit gabarit, les inséparables sont souvent placés dans des cage bien trop étroites. Ces petites boules d’énergie ont besoin d’un espace suffisamment spacieux pour pouvoir se défouler.