28 septembre 2018 - Actualisé 01 août 2019

Staffordshire bull terrier (Staffie)

Staffie

Chien de combat agressif ou chien de compagnie affectueux ? Pour le Staffordshire bull terrier, aussi connu sous le nom de staffie, tout dépend de son éducation. Afin de promouvoir ses qualités, comme la loyauté et la bonhomie, et de contrôler ses comportements problématiques, tels que la dominance et l’entêtement, le propriétaire d’un staffie doit posséder beaucoup d’expérience.

Un chien de combat comme baby-sitter

Il est primordial que le Staffordshire tombe entre de bonnes mains. Avec une éducation à la fois stricte et affectueuse et une bonne socialisation, il peut devenir un chien de compagnie fiable et amical qui se montrera très doux, voire même câlin, surtout avec les enfants. Ce n’est pas sans raison que dans son pays d’origine, l’Angleterre, on le qualifie de « chien babysitter » ou « chien nounou ». Il aime les liens familiaux étroits et recherche toujours la proximité avec ses maîtres. Il n’appréciera pas que vous vous montriez distant avec lui.

Un dur à cuire qui a une tendance à vouloir dominer

Mais sa nature humaine et bon enfant peut aussi changer. Si vous vous montrez agressif ou excessivement dur avec un staffie, vous allez vite vous en mordre les doigts. Les Staffordshire bull terriers possèdent un seuil de tolérance très bas, et peuvent se transformer en chien de combat dangereux à cause de leur nature intrépide et dominante.

Malheureusement, il y a toujours des gens qui utilisent son côté dur et tenace à mauvais escient et qui l'entraînent spécifiquement à développer cette agressivité.

Mais l’ignorance, le manque d’autorité, et le manque de confiance en soi peuvent également avoir des conséquences désastreuses. C’est ainsi que le chien de compagnie préféré des anglais est listé comme chien dangereux dans de nombreux pays européens et dans certaines parties des Etats-Unis et du Canada. L'élevage, la reproduction et l'importation y sont ainsi soumises à des conditions strictes.

Beaucoup d’amour et une éducation stricte

Cependant, ceux qui sauront comprendre ce chien au caractère fondamentalement pacifique et sensible, trouveront en lui un partenaire amical et flexible, qui sera non seulement un chien de garde fiable, mais aussi un compagnon sportif et un compagnon de jeu câlin.

Le maître d’un Staffie doit faire preuve d’expérience en élevage de chien, d’une bonne confiance en soi, de beaucoup de calme et de patience, et surtout donner beaucoup d’amour à son chien. Une socialisation précoce, surtout avec d'autres chiens, beaucoup de confiance, l’établissement d'une hiérarchie fixe dans laquelle l'être humain occupe toujours la position la plus élevée… Ces éléments sont tous indispensables à la réussite éducative du chien et à une vie en harmonie.

Apparence physique

Le Staffordshire bull terrier doit sans doute beaucoup plus sa réputation de chien de combat à des maîtres incompétents et ignorants qu’à sa propre personnalité. Et, bien sûr, sa stature musclée contribue aussi à la peur, ou au moins au respect, que certaines personnes ont pour lui.

Avec une hauteur au garrot de 35 à 40 cm et un poids de 11 à 17 kg, le Staffordshire bull terrier est un chien lourd de taille petite à moyenne. Son corps possède une puissance énorme et s'avère très rapide et agile malgré son poids.

Une fourrure courte avec de nombreuses variations de couleur

On devine facilement ses muscles sous sa fourrure courte, brillante et facile à entretenir. Sa tête large et très courte et ses oreilles à demi dressées qui tombent vers l’avant sont caractéristiques de la race. Sa fourrure, qui peut présenter de nombreuses variations de couleurs, se trouve en noir, blanc, rouge, et du fauve au bleu. Chacune de ces couleurs peut être unie, combinée avec du blanc, ou bringée.

Histoire du staffie

Les ancêtres du Staffordshire bull terrier, qui sont apparus il y a 250 ans en Angleterre, étaient probablement déjà plutôt petits et musclés.

Les chiens, qui sont issus de croisements entre différents terriers, étaient élevés autrefois par des mineurs du « Black Country », c’est-à-dire dans les régions du centre de l’Angleterre, autour de Birmingham et du comté de Staffordshire. Grâce à l’aptitude exceptionnelle des chiens en tant que « chasseurs de rats », les travailleurs ont vite compris qu’ils pouvaient se faire de l’argent autrement. C’est ainsi que sont nés les « combats de rats », des spectacles sanglants dans lesquels les gens pariaient sur le chien qui tuerait le plus de rats dans un temps imparti.

Chiots Staffordshire bull terrier

De chasseur de rats de combat à un chien de compagnie

C’est donc vers 1810 que le « bull and terrier », comme on l’appelait à l’époque, acquiert cette image de chien de combat. Ces « sports », qui sont heureusement interdits aujourd’hui, plaisaient à l’époque beaucoup aux anglais, et rapportaient énormément d’argent. Ainsi, de nombreux mineurs se faisaient un complément à leurs faibles revenus en organisant des combats de chiens, en vendant des chiots et en pariant.

Son seuil de tolérance bas et sa dureté ont rapidement fait du staffie le chien de combat préféré des anglais. En 1835, le Parlement anglais a créé une loi pour mettre un terme à ces combats sanglants, et dans le même temps à tous les combats de chiens. Ceux qui ne voulaient pas être dans l’illégalité se sont donc concentrés après cela sûr un autre type d’élevage. Au lieu de développer les caractéristiques qui en faisaient des bons chiens de combat, ils ont commencé à mettre en avant les caractéristiques qui en faisaient de bons chiens de compagnie.

Presque aussi apprécié que le berger allemand

Mais il fallut encore 100 ans avant que le chien de combat ne soit reconnu « officiellement » comme chien de compagnie.

En 1935, le Staffordshire bull terrier fut introduit au Kennel Club en tant que race britannique indépendante. Selon le standard de la race, les caractéristiques qui doivent aujourd’hui être privilégiées, en plus de la bravoure et du courage, sont sa grande intelligence et le lien étroit qui unit les chiens aux humains, et surtout aux enfants.

En Grande-Bretagne, on le trouve aujourd’hui à la 5ème place sur la liste des chiens les plus demandés, juste après le berger allemand.

Des restrictions d'élevage strictes

Dans d’autres pays, le Stafforshire bull terrier a beaucoup plus de mal à être apprécié à cause de son passé douteux et d’éleveurs irresponsables. Les listes de races et les conditions strictes d’élevage, de reproduction et d’import sont probablement mises en place pour protéger les gens de chiens dangereux, mais elles ne facilitent pas toujours la tâche du Staffordshire bull terrier qui s'efforce d'améliorer sa réputation.

Si vous êtes intéressé par l’acquisition d’un staffie, vous devez d’abord prendre connaissance des réglementations en vigueur dans votre pays ou municipalité. En Allemagne, en Autriche, en Suède, en Suisse, dans différents États des États-Unis, au Canada et dans de nombreux autres pays avec des listes de races, le bull terrier est classé comme chien dangereux. Les restrictions associées à cette classification varient d'une région à l'autre, et vont de la nécessité de posséder un "permis chien dangereux" à l'interdiction totale de l'élevage et de la détention de chiens.

En France, le chien de race Staffordshire bull terrier ne fait pas partie des chiens pouvant être dangereux.

Êtes-vous capable d’éduquer un Staffordshire bull terrier ?

L’achat d’un staffie doit donc, par respect pour la race, être longuement réfléchi. Demandez-vous en toute honnêteté si vous avez les connaissances et l’expérience nécessaires pour vous occuper d’un tel chien. Les gens peu sûrs d’eux qui espèrent gagner en confiance en eux avec un chien aussi « fort » ne seront pas de bons maîtres. Outre les connaissances théoriques sur l'éducation canine, il faut de la confiance en soi, du calme et de l'équilibre pour pouvoir remettre à sa place ce chien dominant qui teste souvent ses limites, et pour en faire un compagnon amical et affectueux.

Ce à quoi vous devez prêter attention avant d’acheter

Ne soyez pas surpris si, lors de votre première visite, l’éleveur vous pose toutes sortes de questions sur votre vie jusqu'à présent, vos projets pour l’avenir, l’environnement dans lequel vous vivez, votre situation professionnelle et votre état de santé. C’est plutôt bon signe : cela montre que l’éleveur ne cherche pas simplement à se débarrasser de ses chiots le plus vite possible.

Les éleveurs sérieux se sentent responsables de leurs chiens, ils les élèvent par amour pour la race, et il leur est important de laisser leurs petits protégés à des gens tout aussi sérieux. Ne soyez donc pas vexé si l’éleveur vous conseille de ne pas acheter le chiot, mais demandez-vous plutôt si une autre race ne vous conviendrait pas mieux.

L’éleveur est-il sérieux ?

Il existe une autre façon de vérifier le sérieux d’un éleveur. En plus des preuves officielles, telles que la présentation des papiers obligatoires et des certificats médicaux, ou l’affiliation à une association officielle, l’impression personnelle doit également jouer. Les animaux sont-ils élevés dans le cercle familial proche et vivent-ils au contact de l’éleveur ? L’espace de vie des chiens donne-t-il une impression soignée, ou sale et négligée ? Comment la mère réagit-elle à votre visite ? Est-elle distante, mais néanmoins ouverte et calme, ou alors agressive ? L'éleveur attache-t-il de l'importance à une socialisation précoce de ses chiots ? Les a-t-il déjà familiarisés avec d'autres chiens et d'autres personnes, et ainsi fait le premier pas vers le bon développement de ses chiens ?

Combien coûte un staffie ?

Lorsque vous avez répondu oui à toutes ces questions, et seulement à ce moment-là, vous pouvez commencer à penser aux détails d’un contrat de vente. Un chiot d'un éleveur enregistré coûte environ 1000 euros. Les chiens issus de refuges sont souvent beaucoup moins chers, mais vous devez garder à l'esprit que leur éducation est généralement beaucoup plus difficile que celle d’un chiot.

Staffordshire bull terrier

Santé et maladies typiques à la race

Comme beaucoup d'autres chiens, le Staffordshire bull terrier est sujet à des malformations des hanches (dysplasie de la hanche) et des coudes (dysplasie du coude). On observe également des cas de luxation de la rotule. Les maladies de peau, les calculs rénaux et les problèmes oculaires, tels que la cataracte, qui peut conduire à la cécité du chien si elle n’est pas identifiée, sont également typiques de la race.

Soins

La plupart des maladies citées plus haut peuvent être bien traitées si elles sont détectées à temps.

Le soin et le contrôle régulier de la fourrure, des pattes, des oreilles et des dents n’entretient pas seulement l’apparence de votre chien, mais aussi sa santé. Grâce à un examen régulier de la robe et du corps de votre chien, vous identifierez vite d’éventuels changements. Si vous remarquez des changements externes de la peau, de la gueule ou des oreilles, ou si votre chien change de comportement, par exemple s’il se déplace moins et a l’air moins agile, vous devez prendre rapidement rendez-vous chez votre vétérinaire.

N’oubliez pas non plus que les Staffordshire bull terriers sont très durs avec eux-mêmes. Ils essaient d’abord de régler les douleurs et autres problèmes seuls. Une bonne observation est donc d'autant plus importante.

La fourrure du staffie en elle-même est très simple à entretenir. Ses poils courts demandent peu de soins ; un brossage une fois par semaine est suffisant pour préserver la couleur et l’éclat du poil.

Que mange un staffie ?

Vous devriez également examiner de près l'alimentation de votre compagnon à quatre pattes. Comme les autres terriers, le staffie souffre d’allergies. Les problèmes de peau peuvent d’ailleurs toujours être signe d’une mauvaise alimentation. Un régime spécial peut vous aider. Cependant, avant de choisir un type de nourriture, vous devriez toujours en parler à votre vétérinaire. Si les tests détectent en effet des allergies ou des intolérances alimentaires, le vétérinaire élaborera un régime spécifique pour votre chien.

Les bases d’une vie longue

Autrement, les staffies en bonne santé peuvent manger tout ce que les autres chiens mangent. L’important est que la nourriture soit de haute qualité. Trop d’additifs, de céréales, de sucre, de conservateurs et d’exhausteurs de goût témoignent la plupart du temps d’une nourriture de mauvaise qualité. La nourriture doit toujours contenir 60 à 80 % de viande, ainsi que des légumes, et des graisses et huiles importantes. Si vous donnez à votre chien de la nourriture toute prête, vous devez donc toujours bien faire attention à la liste des ingrédients présentent sur le paquet. Vous pouvez bien sûr également nourrir votre chien avec du « fait-maison » suivant la méthode BARF.

Peu importe la méthode que vous choisissez, l’important est que la nourriture de votre chien contienne tous les nutriments dont votre chien a besoin, dans la bonne quantité et avec la bonne composition. Vous posez ainsi les bases d'une longue vie pour votre compagnon.

Articles les plus lus

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !

Dogue des Canaries

Chien de combat agressif ou chien de compagnie joueur ? Les avis divergent concernant le caractère du Dogue des Canaries. Ce qui est absolument certain, c’est qu’aucun chien n’est né chien de combat. Certains chiens le deviennent, par l’influence de l’homme. Il revient aux éleveurs et aux propriétaires la responsabilité de révéler le vrai visage et les traits de caractère positifs et emblématiques de leur Dogue des Canaries.

American Staffordshire terrier

L’American Staffordshire terrier, également connu sous le nom d'« amstaff » attire plus l’attention sur lui que n'importe quelle autre race. Alors qu’il est considéré comme un « chien d’attaque dangereux », et que sa détention est conditionnée voire interdite dans certains pays européens, il est appelé « Nanny Dog » (chien nourrice) en Grande-Bretagne. Cela montre une fois de plus que ce sont bien les maîtres qui en font des chiens agressifs et incontrôlables. Derrière les préjugés se cache un compagnon intelligent, dynamique et toujours fidèle.